• grande ville métropole

Choisir une grande ville ou une métropole après Paris ?

Les grandes villes ont la côte. Il s’agit de toutes ces agglomérations de 150 000 à 300 000 habitants, préfectures de départements, qui ont bien des atouts des métropoles, avec parfois moins d’inconvénients. Pourtant les Parisiens interrogés sur leurs envies de départ plébiscitent toujours autant les métropoles régionales. Finalement est-ce la bonne stratégie ?

Les métropoles victimes de leur succès ?

L’engouement et l’attractivité dont bénéficient les métropoles régionales depuis des décennies (Bordeaux, Nantes, Lyon, Lille, Strasbourg, …) ont entrainé une augmentation rapide de la population, une montée des prix de l’immobilier et une augmentation de la densité du trafic routier.

La délinquance et la pollution y sont souvent plus présentes que dans les villes plus petites. Finalement, la question suivante est-elle légitime : n’y retrouverait-on pas les mêmes inconvénients qu’en région parisienne ?

Peut-être, en partie, mais dans une moindre mesure. Cela suffit donc pour que beaucoup des nouveaux arrivants ressentent malgré tout une amélioration de leur qualité de vie, qui est quand même la première raison du départ. En effet, même si les prix de l’immobilier ont augmenté, ils restent encore nettement inférieurs aux prix parisiens ! L’environnement est souvent bien plus proche de la nature (les Alpes à deux heures de Lyon, l’océan à 1H pour Nantes/Bordeaux, la Méditerranée aux pieds de Marseille, …) ; et la vie culturelle y est très riche !

Les grandes villes : une question d’équilibre

La bonne équation entre la taille de la ville et les infrastructures proposées par celles-ci, voici l’équilibre vers lequel on peut tendre dans ces grandes villes. Pour en citer quelques unes, il s’agit de Dijon, Poitiers, Angers, Nancy, Annecy, …

Des atouts certains concernant la qualité de vie

Leur principal atout est la qualité de vie qu’elles offrent, avec un niveau de services comparable à celui des métropoles, ou du moins suffisant pour beaucoup d’entre nous. La vie culturelle y est bien développée avec des théâtres, cinémas, expositions et événements culturels variés. Les transports en commun y sont bien développés et un CHU y est souvent présent, assurant un niveau de soins de qualité.

On y échappe d’avantage aux aspects plus négatifs des métropoles : la circulation plus compliquée aux heures de pointe, le marché immobilier plus tendu et un sentiment d’insécurité souvent plus présent.

grande-ville-métropole

Le point parfois plus délicat : l’emploi

La croissance dans ces villes est restée maîtrisée ces dernières années, leur permettant d’être préservées de l’explosion démographique que connaissent les métropoles.

Mais il y a bien une ombre au tableau : l’emploi. En effet, si elle y est parfois bien florissante, l’économie y reste souvent moins dynamique que dans les métropoles. Le marché de l’emploi y est généralement un peu plus tendu, on a souvent moins d’opportunités salariées à saisir, ce qui peut aussi compliquer les évolutions et changements de carrière. On parle aussi parfois de « marché caché », c’est à dire que les offres sont pourvues par réseau sans être publiées, ce qui peut être compliqué pour un nouvel arrivant qui n’a pas encore construit de réseau.

Ceci est valable aussi pour l’entrepreneuriat où les réseaux sont la plupart du temps moins nombreux et moins diversifiés que dans les métropoles. De même que les sources de financement, du type fonds d’investissement. Il faudra sans doute prévoir des déplacements réguliers pour compenser.

grande-ville-metropole

Le dilemme : grande ville vs métropole ?

Finalement il est difficile de tout avoir, on s’en doutait 🙂 Alors à vous de voir ce qui vous convient le mieux !

La réalité impose des choix. Si vous trouvez une super opportunité professionnelle dans une grande ville, vous y bénéficierez certainement d’une bonne qualité de vie, si vous êtes prêts à tenter l’aventure.

S’il est plus probable que vous trouviez un emploi pour vous et votre conjoint dans une métropole, rien ne vous empêche de chercher aussi dans les grandes villes. Certaines agglomérations proposent des dispositifs pour aider le conjoint d’un salarié à qui l’on fait une proposition d’embauche à trouver une opportunité dans les entreprises locales, alors pourquoi pas vous ?

Pour un départ de Paris, si vous ne souhaitez pas une rupture trop brutale, les métropoles semblent aussi une très bonne alternative. Vous y trouverez un gain de qualité de vie certain, et rien ne vous empêche de faire un deuxième saut quelques années après si vous êtes plutôt pro-grande ville … Le choix n’appartient qu’à vous !

choisir-metropole-grande-ville

2018-10-23T09:26:06+00:00

Laisser un commentaire