• Déménager à Rennes

Déménager à Rennes, le portrait d’Alex

Désirant revenir à Rennes, une ville qu’il avait particulièrement apprécié lors de ses études, Alex a saisi une opportunité professionnelle pour quitter Paris. Il nous raconte son histoire, découvrez son portrait !

La vie à Paris

Originaire de Bretagne, arrivé à Paris pour son premier emploi

Alex est originaire de la région de Rennes. Il a connu la vie à Rennes dans le cadre de ses études en ressources humaines. Diplômé en 2011, à l’issue de son Master RH, il trouve alors une opportunité professionnelle qui le mène à Paris. Il a commencé dans un cabinet de recrutement anglo-saxon, Robert Walters, où il restera pendant 4 ans.

Alex Brouillard – Consultant en Recrutement – © Cabinet ManageriA

Les premières années à Paris : profiter de toutes les possibilités

« Au début, j’étais assez émerveillé par toutes les possibilités de la vie parisienne, c’est à dire la vie nocturne, la vie culturelle, les possibilités de voyages, … J’avais une première impression très très positive. Beaucoup de sorties, de découvertes. » nous raconte Alex.

« Paris, on s’en fait une montagne mais ça reste une ville agréable à vivre, et finalement assez à taille humaine, par rapport à d’autres capitales européennes. » explique Alex.

Puis une routine s’est progressivement installée jusqu’à arriver aux limites de Paris, au moment de penser à fonder une famille ou « avoir une vie plus adulte« . L’immobilier a commencé à être un frein, autant sur le plan financier que sur la difficulté à trouver un appartement qui convienne dans le quartier souhaité.

Déménager à Rennes pour retourner au pays

Le choix de Rennes

Le choix de la Bretagne et de la région rennaise était logique du fait de leurs racines familiales, et était confortée par le côté pratique de la proximité de Paris. Alex nous explique que le choix d’habiter dans Rennes était « une évidence pour tous les deux, nous le voyions comme une transition tranquille entre la vie citadine et la vie en région« .

« A Paris j’ai appris à vivre sans voiture. Je vais au travail à pied, en vélo, en trottinette. On ne voulait pas passer tout de suite à une vie à la campagne en voiture. »

Déménager à Rennes

Rue Nantaise © Destination Rennes / Bruno MAZODIER

Saisir la bonne opportunité professionnelle …

Puis l’évolution l’a fait changer d’entreprise, toujours dans le domaine du recrutement. Ce changement l’a amené à se spécialiser dans la filière agro-alimentaire et dans un cabinet à taille plus humaine, ManageriA. Cela lui permettait de travailler depuis Paris notamment pour la région Ouest, préparant ainsi le terrain pour le futur …

Il a ensuite pu saisir l’opportunité de participer à l’ouverture d’un bureau à Rennes (février 2018), toujours pour la même entreprise. Il est donc maintenant en charge du bureau de Rennes pour la zone Ouest avec une collègue qui avait le même projet de retour en Bretagne.

… en cohérence avec ses projets personnels

Sa démarche est donc opportuniste, il a su saisir sa chance ; mais cette opportunité est arrivée au bon moment par rapport à ses projets personnels. « J’avais le sentiment d’arriver au bout d’une aventure, je m’installais dans une routine après 6 ans passés à Paris. Sur la plan personnel, nous venions de prendre la décision de nous marier en Bretagne, c’était un choix cohérent sur les deux aspects pro et perso. »

La compagne d’Alex est dans le domaine de la création et la mode. Actuellement en congés maternité, elle ne recherche pas encore activement son futur emploi. Si Paris reste incontournable dans le domaine, Rennes regorge de petites boutiques de créateurs pour lui permettre peut être de trouver sur place.

Déménager à Rennes

Terrasse du Thabor © Destination Rennes / Julien MIGNOT

Le départ

Un changement plutôt fluide malgré une période de transition

A son arrivée en septembre 2017, Alex a vécu un rythme un peu spécial : « je faisais pas mal d’aller-retours au début, puisque le bureau n’était pas ouvert. »

S’il connaissait pourtant la ville après y avoir vécu pendant ses études et y être retournée régulièrement depuis, Alex apprécie de découvrir les nouveaux endroits qui se sont développés entre temps : « on retrouve nos anciennes habitudes, le petit marché, les balades le long de la Vilaine ; mais on est également très contents de découvrir de nouveaux coins sympa pour sortir ».

Le logement

La recherche du logement fut rapide et facile pour Alex et sa compagne : « on est passé par agence, on a fait deux visites et notre dossier a été accepté facilement ».

Le changement est plutôt sympa : après leur petit 40m2 qu’ils louaient 1200€ près des buttes chaumont, puis 900€ à Ivry-sur-Seine juste avant le départ, ils disposent maintenant d’un appartement de 90m2 avec 40m2 d’extérieur, pour 800€ …

« On a fait le choix d’habiter dans un endroit un peu plus calme donc on n’est pas dans l’hypercentre. Rennes est une ville très étudiante donc très animée le soir en centre-ville. Mais on y est en 10/15 min à pied. »

Déménager à Rennes, en terrain connu : le bilan

La vie sociale

Connaissant déjà la ville, Alex y retrouve des amis, qu’il n’a parfois pas vus depuis longtemps. On l’interroge alors sur la facilité à renouer ces relations : « Certains ont complètement changé de vie : ils sont restés à Rennes et ont déjà construit une famille, habitent une maison à la campagne, … On les verra dans des circonstances très différentes car ils ont un rythme différent. A contrario, ceux qui comme nous reviennent à Rennes ont un peu plus le même rythme et on se retrouve comme avant ou presque. »

Ce qui a changé dans le quotidien

Aujourd’hui, Alex peut aller au travail en 8 min et rentrer manger chez lui le midi. « On peut avoir une deuxième vie après le travail, même quand on finit à 19H/20H. Je fais plus de sport ou d’activités avec mes potes (car on est à 15/20 min les uns des autres, alors qu’à Paris c’était plus difficile de trouver un point central et pas trop loin des lieux de travail et domicile de chacun). »

Déménager à Rennes

Sport à Rennes © Destination Rennes / Bruno MAZODIER

« Le weekend, c’est un peu plus varié, on peut retourner à Paris très facilement. On peut aussi aller sur la côte (on est à 45 min de la mer). Je vois plus ma famille, notamment les plus âgés qui ne rajeunissent pas. »

De manière générale, Alex estime avoir retrouvé un peu plus de simplicité dans la vie de tous les jours : « il y a moins d’imprévus et d’aléa organisationnels à gérer, du type panne de métro, appartement vétuste, … ».

La vie à Rennes

Rennes est une ville très réputée pour sa vie étudiante, mais peut convenir aussi parfaitement aux couples et aux familles.

Alex apprécie particulièrement les coins suivants :

  • Faire son marché le samedi matin au marché des lices, pour manger une galette saucisse ou boire une bière quand il fait beau
  • Se balader dans le vieux Rennes, avec pour les trentenaires la rue Vasselot, la Place Saint Germain, la rue du Chapitre qui compte des bars sympa (et différents de la rue de la Soif (rue Saint-Michel) plutôt ambiance étudiante)
  • Sortir sur le tout nouveau Mail François Mitterrand (une ancienne voie de circulation piétonnisée) où se sont développés quelques bars très tendance avec de grandes terrasses, où l’on boit des bières artisanales, l’on joue au palet breton.
  • la place Saint-Germain, qui est en travaux, mais sur laquelle se trouve un café très sympa
Déménager à Rennes

Le marché des Lices
© Destination Rennes / Bruno MAZODIER

Et pour des moments plus détente :

  • Se balader dans le Parc du Thabor, un des plus beaux parcs de France
  • Flâner le long de la Vilaine, où une partie des quais a été réaménagée.
  • Retrouver Paris le temps d’un week-end, en 1H25 de TGV
  • S’évader sur la côte nord, vers Saint-Malo, Dinard ou Cancale
  • Profiter de la campagne au Boël, à Pont Réan où l’on trouve des falaises, des gorges de la Vilaine et des coins sympa pour la randonnée, le VTT, le footing, …
Déménager à Rennes

Jardin du Thabor © Destination Rennes / Bruno MAZODIER

Le mot de la fin

« J’ai eu ce luxe d’avoir une situation professionnelle réglée avant de partir. Je conseillerais aux personnes qui envisagent le départ à choisir d’abord à la ville où ils souhaitent aller. On relativise beaucoup de choses à vivre ailleurs qu’à Paris. A Paris on est beaucoup plus centré sur le boulot. »

« Aujourd’hui tout ne passe pas Paris, on peut trouver de l’activité un peu partout. Et pour ceux qui ne retrouveraient pas un emploi salarié, il y a des systèmes qui favorisent la création d’entreprise. Le changement de vie est pour moi prioritaire au changement professionnel. »

A propos de Rennes, Alex prévient en souriant « Il ne faut pas avoir peur des grues. Rennes est en pleine mutation, il y a beaucoup de travaux, mais cela ne va pas durer, et dans quelques temps ce sera une ville encore plus chouette ».

Crédit photo principale : © Destination Rennes / Julien MIGNOT
Nous remercions Destination Rennes de nous avoir fourni les photographies.

2018-06-08T09:03:06+00:00

One Comment

  1. Claudie 7 mars 2018 at 23:07 - Reply

    Oui avec en plus, très bientôt, une deuxième ligne de métro pour cette ville très dynamique au plan culturel. Des théâtres dans toutes les communes périphériques, des cinémas à 4€ la place sans problème de stationnement, des festivals comme celui des tombées de la nuit ou encore des Transmusicales, pour les mélomanes…
    Et un parc d’équipements sportifs incroyable.
    Car Rennes c’est aussi la possibilité de travailler en ville et de vivre quasiment à la campagne dans une des nombreuses communes tout autour pour se déplacer à vélo, le Lind de la Vilaine : Cesson-Sévigné (golf, parc d’eaux vives, équitation…), Saint-Gregoire aussi très chic avec son hôpital à la pointe, du bon côté pour les échappées à St Malo, mais St Jacques de la Lande, Chartres, Betton, Chantepie, Acigné… presque partout on trouve des programmations incroyables tant en films qu’en Spectacles vivants, et les abonnements offrent des tarifs impensables à Paris. Collectifs alternatifs, tournées nationales, opéra…
    Venez donc “sortir à Rennes”!

Laisser un commentaire