fbpx

[Etude] Les différences de prix entre région parisienne et province

Les prix des biens et services de consommation courante dans l’agglomération parisienne dépassent de 8.8% ceux pratiqués en province, c’est la conclusion d’une étude réalisée récemment par l’INSEE. Paris Je Te Quitte a analysé cette étude pour vous, parisiens qui hésitez à partir vivre en province, et vous en présente une courte synthèse qui devrait vous intéresser.

Le logement, principal responsable du surcoût de la vie parisienne

etude differences prix paris province

Avec un coût global estimé à 24.7% plus cher pour les franciliens que pour les provinciaux, le logement est le principal facteur du surcoût de la vie en région parisienne. Il s’explique en très grande partie par un écart sur le prix des loyers (+48.9%)à caractéristiques de logement comparables (surface, nombre de pièces, confort), et dans une moindre mesure par l’entretien et les charges du logement qui sont supérieurs de +6.1% pour les franciliens.

800px-DSC_7161-toits-de-l'ile-de-CC BY-SA 3.0 Pline

En effet, les tarifs d’électricité et de gaz sont les mêmes sur l’ensemble de la métropole mais le reste des charges est plus important en région parisienne (gestion des ordures, des services d’assainissement, du petit entretien ou des travaux dans le logement, …).

Les autres types de dépenses qui creusent l’écart

differences_prix_paris_province_categories

Hormis le logement, ce sont les dépenses « autres biens et services » qui creusent le plus l’écart. On entend par là les prix pratiqués dans les salons de coiffure, ou pour les assurances habitation ou autre, qui sont +9.9% plus chers à Paris qu’en province.

Ensuite viennent les dépenses de restauration et d’hôtellerie avec un coût supérieur de +8.0% à Paris (+5.4% pour la restauration et +18.0% pour l’hôtellerie, même si l’hôtellerie ne représente pas une grande part des dépenses des ménages français). On peut supposer que cet écart provient avant tout de la différence de prix de l’immobilier que l’on a entre la région parisienne et la province.

Puis on trouve les dépenses de santé, avec un surcoût de +6.5% pour les habitants de l’agglomération parisienne. L’écart est très faible sur les médicaments, dont le prix est régulé, mais il est bien plus important sur les services (+12.2%) c’est à dire les honoraires des médecins car les dépassements d’honoraires y sont bien plus fréquents.

Enfin les dépenses de loisirs sont plus élevées de +6.6% en région parisienne. Le surcoût de 16,2% des services culturels et sportifs ou de la réparation des équipements pèsent sans doute surtte tendance.

differences_prix_paris_province_sous_categories

Méthodologie de l’étude

Pour établir ce calcul, l’INSEE a d’abord réalisé une étude sur les prix en tenant compte des différences de modes de vie entre Paris et la province.

En effet, un couple qui ferait le chemin de la province vers Paris en gardant son mode de vie verrait son budget de consommation augmenter de 9.2%. A l’inverse, un couple parisien allant s’installer en province sans changer son mode de vie verrait son budget diminuer de 7.8%. Cela revient à étudier 2 indices, selon le sens du déménagement.

En réalité, les gens s’adaptent à l’offre disponible et aux prix pratiqués lors d’un tel changement de lieu de vie. Si l’on regarde les différences sous cet angle global en effectuant une correction des deux indices, on obtient l’indice de Fisher qui est utilisé par l’INSEE ici, et donne le résultat de +8.8% de budget en plus en région parisienne.

NB : Dans cette étude, la Corse et les DOM-TOM ne sont pas comptabilisés dans la province.

SOURCE : Pour accéder au contenu détaillé de l’étude, c’est ici.

Crédits Photo :
– Marché de légumes http://barnimages.com/fruit-stand/
– Toits de l’île Saint Louis – CC BY-SA 3.0 – Pline

2017-10-26T10:09:13+00:00

Laisser un commentaire