• Partir vivre à Lyon - Notre Dame de Fourvière

Quitter Paris pour vivre à Lyon, Capitale des Gaules

Dans cet article nous partons à la découverte de Lyon. Tout de même 3e ville citée par les Parisiens de l’étude cadremploi (derrière Bordeaux et Nantes), Lyon fait partie depuis plusieurs années des cités où vous avez le plus envie d’aller vous installer.

L’environnement et le climat

carte lyonLyon est géographiquement située à proximité de pas mal de choses, et surtout, elle est très bien desservie. Il ne vous faudra que 2h de TGV pour rallier Paris au nord et 1h40 pour Marseille ou la Côte d’Azur au Sud. La plupart des grandes villes européennes ont également des lignes directes avec l’aéroport Saint-Exupéry.

Pour prendre l’air, les Alpes sont à votre portée (35 stations de ski à moins de 2h de route, ce qui explique que les Lyonnais sont « très ski »), certains pourront même faire l’aller-retour pour une (grosse) journée. La Bourgogne, Le Jura, le Massif Central peuvent aussi faire partie de vos plans week-end et en quelques minutes, il est possible de gagner les Monts d’Or, les Monts du Lyonnais ou le Parc de Miribel-Jonage.

Le climat est semi-continental avec des influences de climat méditerranéen, continental et océanique. En moyenne il fait la même température qu’à Paris dans l’année, c’est-à-dire pas très chaud (minimal moyenne 8,1°C, maximale moyenne à 16.9°C), et relativement sec. L’ensoleillement par contre y est plus important (+30 jours vs Paris !). Le printemps et l’automne sont doux et l’été peut être chaud, voire étouffant. Par contre les hivers sont assez froids, sensation renforcée par la bise, les gelées et le fait qu’un tiers des précipitations tombe sous forme de neige (gare aux embouteillages dans ces cas-là).

Le cadre de vie

Débutons par un classement sympathique : la région Rhône-Alpes se place 2e sur l’Indice Relatif du Bonheur 2013 (mise à jour de l’indice non disponible). Une autre étude très poussée de PwC en décembre 2015 sur les métropoles françaises plaçait carrément Lyon 1ere dans son classement structuré autour de 3 thèmes principaux : Potentiel et connexion au monde, Qualité et cadre de vie et Capital économique. C’est son bon positionnement dans ces 3 sujets et en particulier celui du cadre de vie qui vaut sa place de 1ère à notre championne.

quitter paris pour vivre a lyon vue parc de la tete d'orMais revenons en aux faits. La ville vous propose des espaces verts le long de 2 cours d’eau : la Saône et le Rhône (5km de pistes cyclables et voies piétonnes, 5 ha d’espaces verts). Le long de celui-ci se trouve également le poumon de la ville, le Parc de la tête d’Or et ses 120ha. Plusieurs parcs d’envergure sont aussi proches : le Parc de Parilly (178ha, 18 000 arbres, un complexe sportif très équipé) situé à cheval sur Bron et Vénissieux et celui de Miribel-Jonage (2 200ha dont 10% de lac, étalé sur 16 communes), 2e parc périurbain d’Europe.

Depuis 2005, Lyon a son programme de vélo-partage, le Velo’v (prononcé Vélove, sinon vous passerez pour un Parisien fraîchement débarqué) qui est sorti 1er sur 40 d’un classement européen de l’ADAC (une association sérieuse européenne). Les Lyonnais pratiquent beaucoup les transports en commun (36% trajets domicile travail, autant qu’à Paris). Il y a moins de bouchons qu’à Paris ou Bordeaux, mais quelques points noirs bien connus (le tunnel de Fourvière par exemple).

Sources : www.indicedubonheur.com, PwC rapport Métropoles de demain, ADAC

Le coût de la vie

Question coût de la vie et pouvoir d’achat, Lyon n’est pas la première de la classe : parmi les grandes villes, sur le sujet de l’immobilier vous trouverez moins cher ailleurs sauf à Paris et Nice. Rassurez vous tout de même, d’après la dernière étude Meilleurtaux.com de Janvier 2016, pour 24m² à Paris vous aurez droit à 53m² à Lyon. C’est une progression très appréciable. Selon le Figaro, l’économie de loyer peut aussi atteindre 55.6% à Lyon pour un 63m² par rapport à notre capitale. Enfin, sur un panier moyen (il n’y a pas que le logement dans la vie), une étude Mercer de 2012 place celui-ci 30% moins cher qu’a Paris.

quitter paris pour s'installer a lyon rue croix rousse

Source : Mercer, Meilleurtaux.com, Le Figaro

Le logement

Lyon compte 9 arrondissements (seulement) mais du 3e au 9e, ils sont assez vastes et sont constitués d’un grand nombres de quartiers. Du coup, il faut y regarder à 2 fois quand on parle d’arrondissement et de l’ambiance car la ville est très hétérogène d’un pâté de maison à l’autre.

Le Nord, prisé des parisiens, ces envahisseurs

Pour commencer, les Lyonnais aiment bien dire que tous les Parisiens débarquent à la Croix-Rousse(4e) pour ses pentes et son plateau qui rappellent le Montmartre de Paris. Ils n’ont sans doute pas tout à fait tort. Il faudra accepter la circulation difficile et la vie en appartement mais avec toutes les boutiques bobos à proximité.

Escaliers dans quartier croix rousse quitter paris pour vivre a lyon

Si vous vous dîtes que le déménagement est l’occasion pour vous d’avoir un cadre plus verdoyant, calme, et un peu plus populaire, poussez plus vers le nord jusqu’à Caluire et Cuire, la commune limitrophe. Beaucoup de jeunes couples viennent y élire domicile. L’accès vers l’extérieur (Paris, Genève, Aéroport, etc…) est assez pratique.

Pour une atmosphère plus bourgeoise, ce sera plutôt le 6e arrondissement avec le quartier des Brotteaux et sa gare historique et ses avenues plus rangées, ou bien dans un autre coin, les villas ou hôtels particuliers qui donnent d’un côté sur le Boulevard des Belges et de l’autre directement sur le Parc de la Tête d’Or.

Les quartiers du centre ville

Vous pouvez tout aussi bien vous recentrer et vous diriger vers Monchat(3e) à l’est, près de la gare TGV de la Part-Dieu. C’est une vie de village authentique qui s’offre à vous avec son marché et ses villas avec jardin.

Un peu plus au sud, le quartier La Guillotière est l’un des endroits préférés des étudiants et en pleine transformation. Même si les abords de la station font penser à la rue Saint-Denis la nuit, le reste du quartier est plutôt animé, safe et cosmopolite (mini quartier Africain, Maghrébin, Asiatique, Hipster/Arty, bobo,…).

quitter paris pour vitre a lyon vue terreaux

La Presqu’île se compose du 1er et 2e arrondissement, encadrée par les 2 cours d’eau, les pentes de la Croix Rousse et Perrache. Avec ses places (Terreaux, Bellecour, Carnot), son Opéra, l’Hotel de Ville, et ses grandes avenues (Républiques, Victor Hugo) c’est un hypercentre urbain chic avec de grandes enseignes et des boutiques de luxes, même si le quartier d’Ainay reste plus préservé…mais pas donné.

Si vous appréciez la proximité des touristes, le Vieux Lyon(5e) vous tend les bras avec ses petites ruelles colorées et piétonnes, ses pavés et ses bars. Plusieurs coins offrent quand même une tranquillité relative en cherchant bien. Dans un esprit proche de la vie de village, au dessus du Tunnel de Fourvière, Saint Just, Saint Irénée ou le Point du jour pourront aussi vous séduire.

Et si vous êtes plutôt moderne, vous opterez pour Confluence(2e) qui rappelle un peu l’architecture moderne des quartiers récents de Boulogne-Billancourt avec quand même pas mal d’animation et de commerces, y compris le soir. Toujours dans la modernité mais moins résidentiel, le quartier la Part-Dieu vous offrira une proximité inégalée avec le TGV vers le nord ou le sud et avec bon nombres de sièges d’entreprise. Vous aurez sans doute le Crayon en visu, cette tour à l’allure caractéristique qui est l’une des signatures de la ville.

Le Sud et les autres villes limitrophes

Pour les entreprises hightech/biotechs vous vous situerez plutôt à Gerland (7e), l’ancien quartier ouvrier et industriel dont l’ancienne halle aux bestiaux est devenue la salle de concert ou d’exposition : la Halle Tony Garnier.

Villeurbanne, est une ville collée à Lyon sur son flanc Est, quasiment considérée comme l’un de ses arrondissements. Si vous souhaitez vivre dans une zone d’immeubles art déco des années 30 mais ayant réussi à créer une ambiance familiale, économiser sur votre budget logement tout en étant bien situé pour les transports en commun alors vous pouvez envisager ce quartier Gratte Ciel.

Sans vouloir les mettre dans le même sac et pour simplifier, plusieurs villes limitrophes de Lyon : Tassin, Ecully, Sainte Foy, Francheville, Saint Cyr et Saint Didier ont la côte (avec les prix qui vont avec) avec une offre résidentielle et de commerces intéressante dans un cadre de verdure mais une desserte de transport public limitée (hormis Tassin et Ecully qui ont une station TER). Du coup, les jours de mauvaise circulation automobile, il faudra être patient.

vue rhone lyon quitter paris

Emploi

D’après l’étude du journaldesentreprises, le dynamisme de la région se traduit pas l’un des taux de chômage les plus faibles (8,6 % en 2010 et 9,3 % en 2011) et le salaire net moyen le plus élevé (2.184 €). Ceci est un tout petit peu à pondérer avec le coût de l’immobilier et la très grande proportion de cadres dans la métropole qui tire les salaires vers le haut. Mais ce qui est sûr c’est que Lyon a su se positionner sur les secteurs porteurs comme l’informatique (1er créateur d’emploi depuis 2007) ou le pharmaceutique (niveau important de R&D et ingéniérie). Les indicateurs pour les professions intermédiaires ou les ouvriers sont aussi excellents pour Lyon.

D’après l’ADERLY qui accompagne les entreprises dans leur installation dans la région, le territoire performe bien depuis 4 ans malgré un contexte mondial et national morose : 92 entreprises implantées en 2015 (1 839 nouveaux emplois ont été créés en 3 ans). La tendance est à des plus petites structures puisque le nombre moyen d’emplois par société est de 20. Pour vos recherches d’emploi vous pourrez donc viser les nouveaux arrivants comme :

  • Hexcel (matériau aviation et aérospatial), Tesla(batterie, voiture électrique)
  • Ubisoft (Editeurs de Jeux Video) et UPS (Logistique)
  • Xilam (Conception contenu dessin animé)
  • Fresenius (perfusion, nutrition, produits injectables)
  • Xotelia (logiciel pour gestion hôtelière)
  • MAAT Pharma (transbiose de microbiosme intestinal)
  • SPP Pumps (centrifugeuses pour traitement de l’eau)
  • Grandtop lighting technology (équipements de test haute tension)

Les secteurs les plus représentés dans ces projets sont les sciences de la vie, les cleantechs, le numérique, le tertiaire et l’industrie.

Autre signe positif, au delà des bons chiffres sur le terrain, Lyon gagne en attractivité et la perception qu’en ont les investisseurs étrangers s’améliorent ce qui amènera encore plus de projets sur le long terme. IBM et EY classent respectivement la ville en 7e et 6e position pour leur attractivité en Europe. Au niveau mondial, IBM note Lyon à la 19e place.

Source : ADERLY, lejournaldesentreprises, IBM Global Location Trends 2015. Facts & Figures, EY

Les loisirs

Vie nocturne

En compléments des grands événements comme les Nuits de Fourvières ou la Fête des Lumières, la vie nocturne est animée toute l’année. Les salles principales de concert intra muros sont la Halle Tony Garnier et le Transbordeur et une multitudes d’autres lieux pourront vous accueillir pour des concerts ou des spectacles (le Petit Bulletin vous aidera à trouver bon nombre de bons plans à cet effet).

Péniches_pub_à_Lyon quitter paris pour vivre a lyon

En fonction de l’ambiance recherchée, vous vous tournerez vers le quartier le plus approprié pour vos sorties. Pour les plus chics et les plus posés, direction les Brotteaux; pour une atmosphère alternative; ethnique ou étudiante allez voir comment La Guillotière se transforme peu à peu; pour une beuverie urbaine, le bas des pentes de la Croix-Rousse avec ses ruelles, ses pubs, ses petites salles de concerts ou ses petites boîtes de nuits; pour une sortie festive plus ou moins guindée, les quais du Rhône et son enfilade de péniches. Enfin le quartier moderne Confluence s’est récemment imposé comme une alternative très branchée avec plusieurs bar-boîtes ou salles de concert très tendance ces dernières années.

Activités culturelles

Les atouts cultures de Lyon sont assez impressionnants. La ville compte 12 musées, 15 bibliothèques et 18 000 places de cinéma où les VOST sont autant disponibles qu’à Paris. Parmi ces Musées, celui des Confluences inauguré en décembre 2015, en plus de constituer une oeuvre architecturale en tant que telle, le Cristal Nuage, présente 3000m² d’expositions temporaires et une collection permanente sur 4 univers : Origines, les récits du monde – Espèces, la maille du vivant -Sociétés, le théâtre des hommes et Éternités et Visions de l’au-delà.

Dans un autre style, plus historique, le Musée gallo-romain de Fourvière abrite l’une des plus riches collections archéologiques de France. Au coeur d’un jardin, ce théatre antique accueille aussi une fois par an les Nuits de Fourvières.

lyon_4L’UNESCO a classé 1/10e de la cité soit 430ha au Patrimoine Mondial avec 4 lieux clés : la colline de Fourvière, les pentes de la Croix Rousse, la Presqu’île et les quartiers du vieux Lyon. De grands architectes d’hier et d’aujourd’hui ont laissé également leur empreinte et enrichis le patrimoine : Le Corbusier, Tony Garnier, Renzo Piano, Jean Nouvel et Santiago Calatrava.

La ville a traversé plus de 2 000 ans d’Histoire et en garde des signes nombreux : la Gaule romaine et la chrétienté naissante sur la colline de Fourvière, l’identité médiévale d’Ainay, la Renaissance italienne à Saint-Jean, le classicisme XVIIème des Terreaux ou de l’Hôtel-Dieu, le style haussmannien des larges artères de la presqu’île et des façades du Rhône, le modernisme de la Halle Tony Garnier et de Gerland ou encore l’époque contemporaine à la Part-Dieu et à la Cité internationale…

Source : Investin Lyon, Aderly

Grands évènements

Les Biennales de la Danse et d’Art Contemporain

Tous les 2 ans (années paires), la Biennale de la Danse s’installe une vingtaine de jours à Lyon en septembre. Les 100 000 visiteurs peuvent assister au Défilé et découvrir grands ou jeunes chorégraphes ou tout simplement apprendre à danser. Pour la dernière édition, 44 lieux ont accueilli 43 compagnies internationales et leurs créations de danse ou de cirque.

Les années impaires, c’est au tour de la Biennale d’art contemporain de Lyon d’inviter le public, de septembre à janvier, à découvrir des œuvres et à expérimenter l’art dans des lieux emblématiques : la Sucrière, le Musée d’art contemporain, le Musée des Confluences ou l’Institut d’art contemporain. En 2015, 250 000 visiteurs ont pu profité de 300 oeuvres proposés par plus de 500 artistes.

Les Nuits de Fourvière

C’est un festival de musique et des arts scéniques de façon plus large, qui a lieu tous les ans de Juin à Juillet dans un cadre exceptionnel à ciel ouvert : le théâtre antique. Plus de 150 concerts et représentations à ciel ouvert se succèdent sous les yeux de 200 000 spectateurs.

La fête des Lumières

lyon_3Enfin, que serait Lyon sans sa Fête des Lumières en décembre ? Tout débuta en 1852, quand devait être inaugurée la statue au sommet de la colline de Fourvière. Initialement prévue le 8 septembre, jour de pélerinage à la Vierge de la colline(pour la remercier de sa protection contre la Peste), la date fut repoussée à cause de la Saône en crue. Le 8 décembre venu, le mauvais temps allait à nouveau tout gâcher et l’évènement était une nouvelle fois annulé. Mais une éclaircie dans le ciel a poussé les Lyonnais à placer des bougies à leur fenêtre et à illuminer la ville entière. Devant ce spectacle, les autorités religieuses emboitent le pas et éclairent à leur tour la Vierge : la fête était née.

Désormais, tous les ans les Lyonnais disposent des lampions à leur fenêtres et se baladent dans les rues pour profiter des spectacles en extérieur. En effet, depuis 1989, des mises en lumière des sites patrimoniaux et des quartiers ont lieu un peu partout dans la ville : comme à l’hôtel de ville et la place des Terreaux. Pour que les millions de visiteurs en profitent un peu plus, la durée de ‘évènement a été prolongé à 4 jours.

Source : www.fetesdeslumieres.com

Gastronomie

Lyon est l’une des 4 Cités de la Gastronomie française. Elle accueille 15 restaurants étoilés avec certaines grandes tables renommées : Paul Bocuse, Pierre Orsi, Léon de Lyon, La Tour Rose et abrite plus de 3 000 restaurants dont les fameux « bouchons ». Pour faire court : on mange très bien à Lyon et il y a plusieurs milliers de restaurants bon marché.

Sources : Le Figaro, Investin Lyon, www.grandlyon.com

bye bye paris le programme pour quitter paris

Crédits Photos :
– Vue panoramique, CC BY-SA 3.0 Daniel Baak
– Parc de la Tête d’Or, CC-BY-4.0 Daderot
– Montée de la Grande Côte à Lyon, via photopin.com
(licence)
– Escaliers rejoignant la montée de la Grande-Côte, en bas,CC BY-SA 3.0 Philippe Cales
– Place des Terreaux, CC BY-SA 3.0 Alexandre Delesse (Prométhée)
– Vue sur le Rhône, www.collectiviteslocales.fr
– Place Nautique et l’Ilot A, CC BY-SA 2.0, Jean Philippe Dalbéré
– Rue Croix Rousse, CC-BY-2.0 ,Edwin.11
– Péniches Pub,CC BY-SA 2.0, Belzunce Daniel
– Basilique Notre-Dame de Fourvière via photopin.com (licence)
– Le Rhône de nuit, via photopin.com (licence)

2018-06-07T21:44:36+00:00

One Comment

  1. Thomas Nommer 3 mai 2016 at 10:32 - Reply

    Lyon, capitale de la gastronomie.
    Une vraie bonne raison d’aller à Lyon !
    http://www.atabula.com/vallee-mondiale-gastronomie/

Laisser un commentaire