• quitter paris pour vivre a toulouse

Partir vivre à Toulouse

Toulouse, capitale de la nouvelle région Occitanie fait partie des villes préférées des parisiens pour s’installer en province. La « Ville Rose », appelée ainsi en raison des briques de couleur rose qui ornementent la plupart de ses bâtiments historiques, a atteint la dernière marche du podium de notre étude « les villes idéales pour les parisiens qui veulent quitter Paris ». Allons voir un peu plus en détail ce qu’il en retourne.

L’environnement et le climat

Le climat est très agréable à Toulouse, avec des températures moyennes annuelles de 9.1°C pour les minimales et 18.5°C pour les maximales. Le mois le plus froid a des températures moyennes variant entre 2.4°C et 9.5°C, tandis que le mois le plus chaud est entre 16.5°C et 28.0°C. Si l’ensoleillement est aussi important qu’à Bordeaux, la grande différence se fait sur la pluviométrie : il pleut 2 fois moins à Toulouse qu’à Bordeaux pendant l’automne/hiver.

Le grand point fort de Toulouse est sa situation au pied des Pyrénées : on se rend aux premières stations de ski en 1H30 à 2H, comme Le Mourtis, Ax 3 domaines ou St Lary. Cependant, la mer Méditerranée est aussi facilement accessible depuis Toulouse pour passer un weekend plage : on se rend à la plage de Narbonne en 1H40. Enfin en direction de l’Ouest, on se rend sur la Côte Basque en 3H, pour profiter des plages de l’Atlantique et de ses vagues le temps d’un weekend.

Pour aller à Toulouse depuis Paris, le plus simple est de prendre la « navette », c’est à dire le vol régulier Air France, qui relie ces deux villes en 1H10. L’avantage : un choix d’horaires très large. Pour le train ce n’est pas encore ça, il faut compter 5H30 environ, mais la LGV Paris-Bordeaux va réduire ce temps de trajet à 4H dès l’été 2017.

quitter paris pour toulouse

Le cadre de vie

En 2017, de nombreux projets d’aménagement urbain visent à améliorer un cadre de vie déjà bien agréable.

Des projets d’aménagement urbain nombreux

Le projet Toulouse-Centre permet de moderniser le centre ville, mené par l’architecte-urbaniste Joan Busquets. Les travaux initiés dans les rues des Lois et Bayard arrivent à leur fin tandis que les allées Jean-Jaurès vont être transformées en ramblas. D’autres zones vont accueillir quelques mois de travaux comme la place de la basilique Saint-Sernin, la rue Gambetta et place du Salin.

Le projet Toulouse EuroSudOuest a pour ambition de moderniser la gare de Matabiau, d’étendre le centre-ville et de valoriser les quartiers à proximité de la gare. Les travaux ont déjà commencé dans le quartier du parvis de la gare en prévision de l’accueil de la LGV à horizon 2024 (on a encore un peu de temps).

Enfin le projet urbain Grand Parc Garonne souhaite transformer les bords du fleuve (sur 32kms) avec la création d’un belvédère sur le port Viguerie ouvert dès juillet. Une discussion va démarrer a propos de la reconversion de l’île du Ramier en espace nature avec un théâtre de verdure.

Une ville investie dans le développement durable

La ville investit dans le développement durable, avec par exemple le Plan Vélo, un investissement de 10 millions chaque année pour réaliser des voies vertes et pistes cyclables. Autre exemple, l’interdiction des désherbants chimiques sur les espaces publics, le « zéro phyto », une bonne nouvelle pour l’environnement et la santé des toulousains !

Toulouse, capitale française de l’aéronautique

Enfin, Toulouse c’est surtout un haut lieu de l’aérospatiale en France, et des changements sont à venir également dans ce domaine. La reconversion de la piste de l’Aéropostale en un lieu culturel autour de l’aéronautique est en cours. Le site abritera entre autres l’Institut de recherche technologique Saint-Exupéry et des acteurs privés comme l’ESSP et Aerospace Valley. La Cité de l’espace a 20 ans et toujours autant de succès ! En 2017, le 30e Congrès mondial des astronautes y aura lieu.

Source : http://www.toulouse-metropole.fr/-/ca-va-se-passer-en-2017
http://toulouse.fr

Le logement et le coût de la vie

Avec un prix moyen au m2 de 2 638 € pour l’achat d’un appartement (2 946 € pour une maison) et 11,3 € pour la location, le coût du logement va de 2 000€ pour un appartement vers Saint-Agne jusqu’à 4 500€ dans l’hypercentre, autour du Capitole, des Carmes, et Saint-Etienne. Le quartier Saint-Georges est également l’un des plus prisés et vous rappellera certaines rues parisiennes avec ses boutiques haut-de-gamme. Choisir ces quartiers pour retrouver une ambiance citadine, mais sans voiture 🙂

Le quartier de la Côte-Pavée ne manque pas d’atouts, les toulousains le savent bien : établissements scolaires réputés, belles villas avec jardin, calme et tranquillité, … Le marché y est un peu tendu et les biens partent vite à un bon prix.

Côté Saint-Cyprien, le quartier à la mode de la rive gauche, c’est la même chose, on y trouve de petites maisons avec jardin, mais elles sont rares et partent à des prix autour de 4500e le m2. A proximité du centre-ville et plus abordable, le quartier Saint-Michel plait beaucoup de même que les rues calmes du Busca qui comptent quelques maisons.

Pour ceux qui désirent être plus au calme et qui acceptent de s’éloigner du centre, il y a plusieurs villes et villages alentours qui méritent le détour. Cela vous permettra de disposer d’une maison avec jardin à des prix plus accessibles. Allez voir par exemple du côté de Balma à l’Est (2900e/m2),  Tournefeuille à l’Ouest (2700e /m2 en moyenne) ou Colomiers, un peu plus accessible (2200e/m2).

Source : meilleursagents.com

Trouver un emploi pour vivre à Toulouse

Les grandes entreprises

A Toulouse, tout le monde connaît quelqu’un qui travaille pour Airbus group. Situé à Blagnac, on y retrouve les activités d’Airbus dans la construction d’avions commerciaux et dans la défense et l’aérospatiale.
D’autres acteurs incontournables sont présents :

  • Thalès (électronique spécialisée dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre)
  • Safran (aéronautique, astronautique, défense et sécurité)
  • ATR (issu d’un partenariat entre EADS, devenu AirbusGroup, et Alenia Aeronautica pour produire des avions régionaux)
  • Liebherr-Aerospace (équipements pour l’aéronautique)
  • Latécoère (aérospatiale et défense)
  • Daher (équipements pour l’aéronautique)

D’autres secteurs d’activité sont aussi représentés. L’électronique n’est pas en reste avec Continental et NXP semiconductors. On a également FRAM dans le tourisme, ou encore XPO logistics dans les transports.

Les start-up et ETI

Aux dernières nouvelles, Telegrafik, start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle et le Big Data, vient de lever plus d’1 million d’euros en janvier 2017.

Parmi les levées 2016, vous n’avez sûrement pas manqué celle de Sigfox, un spécialiste de la connectivité des objets connectés en novembre, avec un dernier tour de table impressionnant de 150 millions d’euros !

Voici la liste des principales levées de fonds de 2016 à Toulouse et ses environs, des start-ups à suivre, qui vont sûrement avoir des besoins de recrutement dans les mois qui viennent :

  • Delair-Tech : électronique, fabrication de drones pour l’industrie
  • Brico Privé : un site de ventes privées de matériel de bricolage
  • Adaptive Channel : une offre de presse digitale B2B2C
  • Itrust : solution de sécurité informatique
  • Robocare lab : silver economy, un robot de téléprésence pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
  • Sunibrain : environnement, exploitant de panneaux photovoltaïques
  • Tableonline : une solution de réservation online de table de restaurant
  • Yesstudent : une solution de logement pour les étudiants
  • Enobraq : biotechnologies, procédés de fermentations industrielles à partir de CO2

D’autres startup prometteuses à surveiller : ilek (plateforme d’énergie renouvelable et collaborative), payname (qui devient morning, une plateforme de paiement sécurisé entre particuliers), …

Et pour une liste plus exhaustive, n’hésitez pas à consulter la liste des startups hébergées dans les incubateurs de la ville.

  • L’incubateur Midi Pyrénées (MiPY), qui héberge des startups dans les domaines : Chimie, Matériaux ; Électronique, Telecom ; Greentech ; Logiciel, Web ;Santé, Biotech.
  • le connected camp, l’incubateur de l’IoT Valley pour les objets connectés
  • l’incubateur Catalis, pour l’économie sociale et solidaire

Les loisirs

Vie nocturne

Toulouse est une ville étudiante où il fait bon faire la fête ! Les opportunités de sortie sont nombreuses. Bars à Tapas pour l’apéro, ou petits concerts pour la soirée dans les bars musicaux, sa proximité avec l’Espagne en fait un lieu où la vie nocturne est très joyeuse. Vous trouverez forcément une ambiance dans un quartier qui vous plaira pour vous arrêter, et prolonger la détente.

Parmi les hauts lieux de la vie nocturne, signalons la place Saint Pierre, très prisée des étudiants et lycéens, ambiance rugby garantie 🙂 Côté Jean Jaurès, c’est un peu plus âgé, 20/25 ans, avec beaucoup de bars dansants.

Cela étant dit, vous préférerez sans doute sortir du côté des Carmes, le quartier le plus branché (beaucoup de terrasses très animées, de bars à cocktails, …) ou bien vers Saint Cyprien, le quartier des trentenaires plutôt alternatif.

Activités culturelles

Pour les sorties théâtre, l’offre est très diverse et vous ne vous ennuierez pas à Toulouse. Le Théâtre du Capitole, situé dans l’aile droite du bâtiment du même nom, accueille de magnifiques Ballets et Opéras. Pour les scènes un peu plus modernes, on se tournera vers l’Usine et son côté expérimental.

D’autres lieux plus intimes méritent le détour tels que la Cave Poésie, qui permet de découvrir de jeunes étoiles montantes. Une ribambelle d’autres petites salles sont à découvrir à Toulouse.

Le Centre Culturel des Mazades constitue un lieu incontournable de la culture toulousaine : deux théâtres, une salle d’exposition, des salles d’ateliers et un centre de loisirs où vous pourrez vous initier aux arts du cirque, à la danse, ou encore voir des expos de photo ou peinture.

quitter paris pour toulouseCôté classique, avec son Auditorium Saint-Pierre des Cuisines, ou sa Halle aux Grains, considérée comme l’un des plus hauts lieux musicaux en Europe, Toulouse dispose d’une offre de concerts classiques et de spectacles de danse intéressante.

Ne manquez pas Metronum, la salle des musiques actuelles qui a ouvert début 2014, qui au-delà d’un espace de production de spectacles musicaux est un espace de travail et de création pour les groupes artistiques. Un beau projet dédié à l’échange et à la rencontre autour de la musique.

Citons également la Salle Nougaro, subventionnée par le CE d’Airbus, qui fait office de lieu de découvertes artistiques avec du blues, du jazz, des musiques du monde, de la chanson et du théâtre pour tout les publics.

Enfin, du coté des événements récurrents, le festival du Rio Loco qui a lieu mi-juin et invite les îles de l’Océan Indien est un rendez-vous incontournable.

A signaler également, le festival Cinespaña qui met à l’honneur le cinéma espagnol dans toute sa diversité, un rendez-vous incontournable pour les amateurs de films espagnols où l’on décerne la Violette d’Or. Les projections ont lieu notamment à la cinémathèque de Toulouse et au cinéma Utopia, d’art et d’essai.

Pour terminer, citons le Musée des Abattoirs (art contemporain) qui vaut le détour.

bye bye paris le programme pour quitter paris

Photos :
Place du Capitole By Balmario (Own work) CC BY-SA 4.0 
Prairie des filtres by Olivier Jaulent, CC BY-SA 4.0
Façade de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse, rue NINAU By Didier Descouens CC BY-SA 4.
Hôtel du Grand Balcon – By Didier Descouens, CC BY-SA 4.0

2017-10-26T09:27:01+00:00

One Comment

  1. Sophie 4 octobre 2017 at 13:28 - Reply

    Depuis que j’ai visité la Cité de l’espace l’année dernière, j’ai bien envie de passer quelques jours à Toulouse. En fait, y déménager ne serait pas une si mauvaise idée quand j’y pense. 🙂

Laisser un commentaire