Etudier à Paris puis s’installer à Lyon, JC raconte

Comme beaucoup d’entre nous, JC « est monté à Paris » pour ses études et y a exercé son premier travail. Après un passage à Madrid, il a décidé de venir habiter à Lyon avec sa femme et nous en dit plus sur sa nouvelle vie.

Quelle était votre vie avant de rejoindre Lyon ?

Les études à Paris

Je suis venu à Paris pour les études puis j’ai eu l’occasion d’y travailler pendant un an, en année de césure. J’étais donc stagiaire dans un cabinet d’audit (EY) dans le service « Transaction Services ». Au final, j’ai vécu deux ans en banlieue pendant mes études, et un an dans Paris intramuros.

Paris je te quitte…d’abord pour Madrid

s'installer à lyonEn réalité, j’ai commencé par un passage par Madrid. J’ai quitté Paris pour ma dernière année d’études, dans le cadre d’un échange. A cette occasion, j’ai tout de suite été séduit par la qualité de vie et la spontanéité des Espagnols, deux choses que je ne retrouvais pas à Paris.

Par « qualité de vie » j’entends : climat, coût de la vie (logement et sorties), facilité de déplacement (le centre de Madrid est très concentré et l’essentiel des déplacements le weekend se font à pied) et offre de loisirs. Au final, j’ai vécu 4 ans à Madrid (1 an d’études + 3 ans de vie professionnelle) et n’avais vraiment pas pour projet de la quitter.

Puis le choix de Lyon

Ensuite, mon arrivée à Lyon relève plutôt de l’opportunité : la société pour laquelle je travaillais à Madrid m’a proposé une promotion dans la filiale française, basée à Lyon.

Je n’avais jamais mis les pieds à Lyon, n’y ait aucune famille et ne connaissais personne y vivant. En revanche, plusieurs amis d’enfance ont eu l’occasion d’y vivre pour leurs études. En discutant avec eux, je n’ai pas eu le moindre retour global négatif ou mitigé. Le seul point négatif que certains évoquaient était le caractère fermé des Lyonnais.

Ma femme, qui vivait en France au moment de décider de ma venue est donc allée y passer un weekend. Ressenti : c’est plus petit que Paris, mais suffisamment grand pour ne pas nous y ennuyer.

N’ayant aucune attache à Paris, ni même particulièrement apprécié mon court passage, ayant la chance, donc, d’avoir un poste m’attendant à Lyon et la validation du lieu, nous nous sommes lancés.

Comment s’est faite la transition ?

Un changement simple à mettre en oeuvre

Tout a été très simple dans mon cas : pas d’enfant, un travail disponible dans une filiale de mon groupe (donc pas dépaysant), déménagement pris en charge et logement en appart-hôtel pendant 3 mois. Nous avions le temps de trouver un logement qui nous convienne, dans un quartier qui nous corresponde.

Une intégration facilitée par mon travail

L’intégration a été très simple car je travaille dans une société jeune (moyenne d’âge 31 ans) et dont la culture est de ne pas trop séparer vie privée/vie pro. La pratique du sport (foot, etc) aide également beaucoup à se créer rapidement un cercle d’amis.

s'installer à lyon

Y-t-il quelques difficultés malgré tout à quitter Paris pour Lyon ?

Un marché du travail moins dynamique qu’à Paris

Une seule chose manque : le marché du travail est moins dynamique qu’à Paris. Si l’on n’est pas disposé à changer de secteur ou de poste, les opportunités se font rares et l’on peut rapidement se sentir « coincé ». Il est d’autant plus difficile de retourner à la vie parisienne une fois qu’on l’a quittée. D’où l’intérêt de bien choisir son emploi au départ (intérêt, perspectives, rémunération) car les possibilités de changement dans Lyon, pour le même secteur voire le même poste sont minces (sauf peut-être dans la chimie ou pharma). Il faudra être patient.

et l’éloignement de la famille et des amis

L’autre sujet qui peut affecter certaines personnes : l’éloignement de la famille et/ou de nombreux amis restés à Paris. Il est clair que nous ne nous côtoyons plus au quotidien. Cela dépendra donc de l’indépendance de chacun vis-à-vis de ces personnes.

Quels sont les autres atouts de Lyon vs Paris?

Le coût de la vie

Le coût de la vie est plus faible qu’à Paris à tous points de vue, à l’exception des voyages. En effet, même si l’aéroport de Lyon dispose de nombreux vols directs, ces derniers sont souvent plus chers qu’au départ de Paris (moins de concurrence) et moins nombreux (il est souvent nécessaire de poser un jour de congé).

en particulier, l’immobilier plus accessible

Pour tout le reste, je ne vois que du positif : nous vivons dans un appartement spacieux, sur la presqu’île, à 15 minutes de transport de mon lieu de travail. L’arrivée d’un enfant, voire de deux, ne nous obligera pas à déménager ou à nous excentrer.
s'installer à lyon

Un quotidien facilité

La vie est simple à Lyon : le centre d’intérêt sont assez concentrés, il est facile et rapide de sortir de la ville, les escapades sympas sont légion (ski, nature, lacs). On y mange très bien aussi.
Nous ne nous ennuyons pas une seconde.

et quelques retours sur Paris !

Les occasions d’aller à Paris pour mon travail sont nombreuses, ce qui me permet de voir régulièrement des amis pour dîner ou déjeuner. D’ailleurs, ces derniers font plus d’efforts pour me voir du fait de l’éloignement et les moments passés ensemble sont de meilleure qualité.

En somme, Lyon corrige beaucoup de défauts de Paris sans que les contreparties ne soient trop marquées. Une bonne qualité de vie me parait bien plus accessible à Lyon qu’à Paris.

D’autres choses à ajouter ?

s'installer à lyonJe reste persuadé qu’il sera de plus en plus simple de quitter Paris (transports, délocalisation des sociétés, télétravail) et qu’un nombre croissant de personnes le feront (importance de l’équilibre vie privée/vie pro).

Je ne vois que deux principaux obstacles à un départ :
trouver un job satisfaisant et offrant des perspectives
– s’éloigner de ses amis et parents et accepter de ne plus les voir au quotidien (si c’était le cas à Paris)

Le marché du travail est moins fluide qu’à Paris. Il faut donc être patient et ne pas commencer à chercher du travail au dernier moment. Si l’idée d’un déménagement commence à prendre forme, autant commencer à sonder le marché, développer son réseau et chercher des opportunités sans attendre. Si à Paris on peut changer de travail en 3-4 mois, le délai est beaucoup plus long à Lyon pour une personne qui sera exigeante.

De plus, lorsqu’un couple souhaite franchir le pas, il est clair que le timing est rarement idéal pour les deux. Il est fort probable qu’un des deux fasse des concessions ou se mette en risque professionnellement ou personnellement (vie à distance sur une période donnée) pour se donner les moyens de déménager.

Merci encore à JC pour toutes ses pistes de réflexion !

Pour en savoir plus sur Lyon, n’oubliez pas de lire notre dossier-ville sur Lyon !

Sources photos :
– Coucher de soleil sur la Basilique Fourvière, CC-BY-SA 3.0, Nicolas VIGNERON
– Tour First La Défense Paris, CC-BY-SA 3.0, Daniel Rodet
– Place Carnot, CC-BY-SA 2.5, Olivier Aumage
– Place des Terreaux, CC-BY-SA 3.0, Gonedelyon

2018-09-28T18:08:15+00:00

Laisser un commentaire