fbpx
  • portrait patrick entreprendre franchise

Se reconvertir pour ouvrir une franchise à Toulouse : le portrait de Patrick

Interviewé réalisée et rédigée par Les Echos de la Franchise

À 55 ans, Patrick a passé un cap : il a choisi de se reconvertir en changeant à la fois de profession mais aussi de région. Ingénieur de formation, il a exercé de nombreux métiers dans le secteur du commerce et du marketing. Une carrière assouvie mais qui ne lui convenait plus. Retour sur son parcours.

Le choix de reconversion : quelles ont été les trois étapes clés ?

PATRICK : Suite à une suppression de poste, alors que j’étais cadre chez ALSTOM, je me suis très vite rendu compte qu’il serait difficile de trouver un emploi similaire à 55 ans. C’est à ce moment là que j’ai décidé de prendre mon destin en main.
J’ai choisi de me lancer en franchise plutôt qu’en reprise ou en création pure d’entreprise pour plusieurs raisons. En effet, la création d’entreprise était un format trop long et trop incertain, et la reprise demandait plus de capitaux que la franchise.

Ayant toujours été attiré par l’amélioration de l’habitat, le concept de niche que proposait ATTILA m’a tout de suite séduit. En effet, il permet de se différencier singulièrement, d’insister sur la notion de service et de vendre au final des prestations à forte valeur ajoutée.
De plus, ce type de service n’est pas délocalisable. Enfin, contrairement à certaines franchises, ATTILA n’enferme pas ses agences dans une obligation d’achat en exclusivité de produits ou matériaux qui représenteraient une part importante de notre prestation. La personnalité du franchiseur et ses valeurs sont également prises en compte.

portrait patrick franchise

Pourquoi avoir quitté la capitale ?

PATRICK : Pour la qualité de vie bien entendu ! Avec mon épouse, nous envisagions depuis longtemps de quitter Paris au moment de la retraite. Me franchiser m’a permis de faire un choix qui ne reportait pas mon projet.

Quels ont été les principaux points positifs de cette reconversion ?

PATRICK : Je me suis prouvé à moi-même que je pouvais réussir, même si j’ai pu avoir des moments de doute. Il faut dire que changer en même temps de région et de métier représente un réel défi. Heureusement, Toulouse est une ville ouverte aux gens de l’extérieur et avec des pratiques commerciales saines, ce qui permet de se faire rapidement des connaissances si l’on est réactif et sérieux.
En créant 10 emplois (dont le mien), j’ai le sentiment d’être utile à mes salariés mais aussi à mes clients. C’est ma plus forte expérience professionnelles, surtout sur le plan humain, même si j’ai vécu de nombreux projets de créations d’entreprises à l’étranger auparavant. L’appartenance à un réseau crée des liens humains forts et de grande valeur.

quitter paris pour toulouse

Créée en 2003 par Benoît Lahaye, et développée en franchise depuis 2006, l’enseigne Attila est le 1er réseau national spécialisé dans la réparation, l’entretien et la maintenance de tous types de toitures. Il propose un « nouveau métier » avec une offre de services unique.

Crédit photo :
Prairie des filtres, Daurade la nuit by Olivier Jaulent, CC BY-SA 4.0

2018-10-09T16:25:27+00:00

Laisser un commentaire