fbpx
  • Partir vivre à Cherbourg en Cotentin

Partir vivre à Cherbourg-en-Cotentin

Nous continuons notre tour de la Manche, en Normandie, avec la ville de Cherbourg-en-Cotentin où nous avons fait une escale après Granville. Une ville de bord de mer, un patrimoine naturel remarquable, de nombreux loisirs culturels & sportifs, bref la qualité de vie est plutôt sympa à Cherbourg-en-Cotentin 🙂 Voyez-déjà cette petite vidéo pour une bonne entrée en matière.

Le cadre de vie

Un patrimoine naturel remarquable et préservé

Bordé par la Manche, Cherbourg-en-Cotentin est située sur l’extrémité du Cotentin, au milieu d’un cadre naturel préservé. Vous ne serez qu’à quelques pas de l’embarquement pour les îles anglo-normandes, du Parc naturel régional des Marais du Bessin et du Cotentin, des longues plages de sable chargées d’histoire du débarquement comme Utah Beach, …

Vous ne serez pas très loin non plus de l’île de Tatihou, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, du joli petit port de pêche de Barfleur, classé parmi les plus beaux villages de France, …

Mais si vous êtes plutôt citadin, Cherbourg-en-Cotentin offre tous les avantages de la vie en ville avec des marchés dynamiques, des bars vivants et des restaurants offrant un choix allant du traditionnel plateau de fruits de mer au libanais ou au thaï … Avec un cœur de ville préservé offrant une promenade dans les petites ruelles ou boëls bordés de maisons en schiste bleu.

partir vivre cherbourg-en-cotentin

Passerelle et Bassin du Commerce – Cherbourg-en-Cotentin
© Jean-Michel Enault

Une ville tournée vers la mer

Une cité portuaire

Avec sa criée en cœur de ville, son bassin du commerce, sa darse transatlantique, Cherbourg-en-Cotentin est avant tout une ville de bord de mer. Ville portuaire, elle possède pas moins de 5 ports y sont installés : un port de plaisance (le plus important du littoral de la mer de la Manche avec 1 500 anneaux), de commerce, de pêche, mais également un port de croisière et un port militaire.

La ville a développé ses activités autour de sa rade, la 2e plus grande rade artificielle du monde qui protège la côte de Cherbourg. Une digue, des forts, cette rade voulue par Vauban pour défendre la position stratégique de Cherbourg face aux Anglais fut un chantier titanesque.

Aujourd’hui encore, la rade revêt une importance capitale pour la ville et ses ports en les protégeant des embruns, en offrant des promenades formidables (par beau ou mauvais temps) et un point de vue extraordinaire pour les marcheurs, cyclistes ou skateurs longeant le bord de mer.

Port de départ pour les Amériques avec le début des transatlantiques, la ville a accueilli de nombreux paquebots, dont certains très célèbres comme le Titanic ou le Queen Mary 2. La gare transatlantique de Cherbourg, inaugurée en 1933, est une des rares gares transatlantiques préservées existant encore en Europe. Elle est aujourd’hui le siège de la Cité de la Mer, parc ludique et scientifique dédié à la découverte des fonds marins avec son grand aquarium des profondeurs, son espace Titanic et la visite du sous-marin le Redoutable,.

-partir-vivre-cherbourg-cotentin

Escale du plus grand paquebot du monde le 27 Mai 2016 à Cherbourg
Crédit : Jérome Houyvet

Le paradis des jardiniers

A Cherbourg-en-Cotentin, on trouve aussi de superbes parcs et jardins, héritage du XIXe siècle où les marins ramenaient du monde entier de nouvelles essences botaniques exotiques. Le Cotentin étant bordé par le Gulf Stream, des jardins botaniques hors du commun s’y sont développés. Deux parcs ont ainsi le label Jardin Remarquable : le parc Liais, jouxtant le muséum Liais, extraordinaire cabinet de curiosités, avec sa serre exotique ; et le parc du château des Ravalet, alliant jardin à la française et jardin à l’anglaise, dans un domaine de 14 hectares

Parmi les nombreux parcs, citons le Jardin Public qui se distingue par ses jeux d’enfants, sa roseraie et sa basse-cour pédagogique ; le Jardin Montebello avec son petit chalet de briques et poutres apparentes ; ou encore le Parc des Hauts de Capel qui offre l’une des plus belles vues sur la mer de la ville.

De nombreux espaces naturels préservés permettent aussi de délicieuses promenades comme l’EchoVallée où la ville a introduit du pâturage (ânes du Cotentin, chèvres, moutons…), installé des ruches, planté des arbres fruitiers…

La ville possède également un trésor botanique : le jardin Favier ou parc de la Roche Fauconnière connu des spécialistes botanistes du monde entier. Racheté par le Conservatoire du littoral à la famille Favier, ce jardin extraordinaire de 7 ha dont 4 classés fait l’objet d’une réhabilitation par les jardiniers de la ville et de grands experts en botaniques. Abritant plus de 4 500 espèces, dont des plantes uniques en France, parfois en Europe, il s’ouvrira progressivement au public.

Des jardins partagés – Les incroyables comestibles – sont également développés par les associations dans le parc de l’ancien hôpital maritime.

partir vivre cherbourg cotentin

Château des Ravalet
©J. Houyvet

Une ville engagée sur le développement durable

Cherbourg a longtemps été précurseur en matière de gestion durable des espaces verts : ici paillage, protection biologique intégrée, zéro pesticides, recours aux vivaces plutôt qu’aux annuels, sont de mise. Tous les ans, la Ville distribue 8 000 plantes vivaces à ses habitants ainsi que des graines pour planter aux pieds des murs.

La Ville s’engage en faveur du développement durable : réalisation de bilans sur les bâtiments publics pour réduire la facture énergétique ; toiture végétalisée, récupérateur d’eau de pluie et panneaux solaires installés sur la base nautique, centrale photovoltaïque sur le complexe sportif Jean Jaurès ; déshumidificateur à pompe à chaleur sur le centre aquatique d’Equeurdreville-Hainneville …

La ville développe également les moyens de transport doux, notamment l’utilisation du vélo en ville : les pistes cyclables, parfois même à double sens, sont de plus en plus nombreuses sur la ville. La piste cyclable le long de la Saline est l’une des plus empruntées offrant une vue imprenable sur la rade. En cœur de ville, une passerelle piétonne relie désormais le centre historique au quartier du Val de Saire.

La municipalité s’est même équipée de vélos et voitures électriques de fonction depuis quelques années. De nombreuses places piétonnes et promenades ont été aménagées en plein centre-ville : les jardins de la Divette avec le skate-park et la place Jacques Hébert, l’esplanade de la Laïcité devant le Quasar – qui réunit le musée Thomas Henry et la médiathèque Jacques Prévert -, la place de Gaulle devant le théâtre à l’italienne de Cherbourg…

La Ville et l’Agglomération du Cotentin travaillent aussi sur un projet de bus à haut niveau de service avec deux lignes favorisant une desserte plus rapide, améliorant le confort des bus et leur accessibilité.

partir vivre a cherbourg en cotentin

Terrasses et cafés
© Jean-Michel Enault

L’environnement et le climat

L’Angleterre et l’Irlande au bout du quai

Située à la pointe du Cotentin, dans le département de la Manche, Cherbourg-en-Cotentin est une ville côtière qui fait face à l’Angleterre et se trouve à proximité des Îles anglo-normandes. Son port permet d’ailleurs d’embarquer pour le Royaume Uni : il est possible de rallier la ville de Portsmouth en 3H et celle de Poole en 4H. De Portsmouth vous n’êtes plus qu’à 2H de voiture de Londres. Une situation plutôt intéressante ! Les Anglo-Normandes (Jersey, Guernesey…) sont à quelques encablures avec des départs réguliers depuis Diélette, Barneville ou Granville.

Si vous aimez l’Irlande – outre une incursion à la pointe de La Hague où les paysages évoquent ceux de nos amis du trèfle à quatre feuilles – vous pouvez après une nuit à bord arriver à Rosslare ou Dublin.

Pour passer un week-end à la capitale, vous serez en 3H de train à la gare Saint-Lazare. Pour ceux qui préfèrent la voiture, il vous faudra rouler pendant 4H environ.

Pour partir en vacances, l’aéroport de Caen est à 1H20 de route et dessert de nombreuses destinations en France (Bordeaux, Lyon, La Rochelle, Marseille, Nice, Strasbourg, Toulouse, Pau, Figari) et en Europe (Pays Bas, Belgique, Italie, Autriche ..).

Le climat normand

A Cherbourg-en-Cotentin, grâce au Gulf Stream, le climat est tempéré avec des températures moyennes entre 3°C et 20°C selon les saisons. Il gèle rarement, ce qui permet d’avoir des jardins où se développent de nombreuses plantes exotiques. L’été, ce ne sont pas les grosses chaleurs mais dès qu’il fait beau, les plages de sable fin vous tendent les bras.

Si la pluie est comparable au niveau parisien entre avril et septembre, la différence se fait sur les autres mois de l’année qui sont plus humides à Cherbourg. On retrouve alors des niveaux de pluviométrie similaires à ceux de Bordeaux et Nantes, plus océaniques.

partir vivre à cherbourg-en-cotentin

Marie de Querqueville
©J.HOUYVET

Le logement et le coût de la vie

Le marché immobilier

Si vous vous installez à Cherbourg-en-Cotentin, vous constaterez que les prix de l’immobilier sont tout à fait attractifs. La plupart des biens mis en location sont des appartements de type 2 et 3.

Pour donner quelques chiffres, le prix moyen d’une location est de 9€/m2. Par exemple, les petits appartements pour couples, de type T2 se louent entre 300€cc et 460€cc/mois. Les surfaces de type T3 se louent entre 350€ et 550€/mois.

Avec des enfants, vous préférerez sans doute disposer d’une maison. Celles-ci sont plus difficiles à trouver en location, car les gens accèdent plus facilement à la propriété. Les prix se situent entre 600 et 1000€ / mois.

A l’achat, on peut trouver de belles maisons d’architectes de 150m2 pour 400 000€. Les premiers prix sont autour de 100 000€. Le prix moyen du m2 à l’achat est de 1400€/m2.

Source : seloger.com

partir vivre cherbourg cotentin

Terrasses et cafés à Cherbourg-en-Cotentin
© Jean-Michel Enault

Les différents quartiers

Cherbourg-en-Cotentin rassemble 5 communes : Cherbourg-Octeville, Equeurdreville-Hainneville, Tourlaville, La Glacerie et Querqueville.

Sur Cherbourg, le centre historique accueillait autrefois les maisons des officiers et cadres de marine. Il s’est développé autour des bassins et comporte un ensemble de maisons en schiste bleu – la pierre locale – et d’immeubles d’habitations mitoyens qui s’élèvent jusqu’à 3 niveaux maximum. On y trouve aussi des hôtels particuliers et quelques rares immeubles haussmaniens. Les quartiers de Bucaille et du Voeu y sont à dominante résidentielle. On y trouve encore de nombreuses familles de marins. Le quartier du Voeu, autour de l’église éponyme, présente des immeubles de 2 à 3 étages. Du côté de la Bucaille, on est plutôt sur des maisons mitoyennes de 2 étages avec combles.

Au Sud, Octeville s’est développée sur les hauteurs et offre une vue progressive sur l’horizon marin. Dans l’ancien bourg, on y trouve aujourd’hui des maisons individuelles mitoyennes avec parfois une cour ou un petit jardin délimité par un muret. Elles côtoient de petits immeubles accueillant en rez-de-chaussée des commerces alimentaires ou des entreprises artisanales. Ce sont parfois d’anciens corps de fermes, souvent d’un étage maximum.

A l’Est, le quartier Val-de-Saire est relié au centre-ville par le pont tournant et désormais la passerelle. C’est également un quartier résidentiel : on y trouve majoritairement de petites maisons mitoyennes.

A Equeurdreville-Hainneville et Tourlaville, autrefois lieux des résidences des ouvriers de l’Arsenal, l’on trouve des centres-villes dynamiques avec des habitats en pierre traditionnelle mais aussi de nouveaux logements en développement. Comme les Jardins de l’Agora ou le quartier des Eglantines. Le Becquet sur Tourlaville offre le charme des habitats de bord de mer, en lien avec le Val de Saire et ses maisons et paysages ressemblant à la Bretagne.

A La Glacerie, ancienne fabrique des glaces de Versailles, coexistent des habitats traditionnels comme sur le village de la verrerie (au creux de la Vallée) et des lotissements comme sur le Village de Montmartre.

A Querqueville, en bordure de la Hague et du sentier des douaniers, lotissements et maisons en schiste bleu cohabitent également. Le centre-ville avec ses petits commerces est particulièrement préservé.

partir-vivre-cherbourg-cotentin

Façade de Cherbourg-en-Cotentin
Crédit photo : Estelle Hertault

Trouver un emploi pour vivre à Cherbourg

Les domaines de compétences

Cherbourg-en-Cotentin, 4e ville de Normandie, est le grand bassin d’emplois de la Manche. L’activité économique est basée sur 4 secteurs d’activité phare :

  • la construction nautique et navale avec ses entreprises-phares : : Naval Group (ex DCNS) qui construit des sous-marins, CMN (Constructions mécaniques de Normandie), Allures Yachting et ses voiliers de rêve, Chantiers Allais…
  • le développement des énergies marines renouvelables : LM Wind Power (construction d’éoliennes offshore) et OpenHydro (une filiale de Naval Group qui développe des hydroliennes) s’implantent. Open Hydro qui ouvrira ses portes au premier trimestre 2018 fabriquera, dans un premier temps les sept hydroliennes de la ferme pilote du Raz Blanchard. Cet atelier a aussi vocation à produire, dans un second temps, les hydroliennes de la future ferme commerciale du Raz Blanchard et celles en projet à Aurigny. Une quarantaine d’emplois seront créés. Le fabricant danois de pales d’éoliennes LM Wind Power et General Electric construisent ici une usine de pales d’éoliennes pour le marché de l’éolien en mer. Un investissement industriel de 100 millions d’euros. L’usine devrait employer 550 salariés lorsqu’elle tournera à pleine capacité. Les pales seront destinées aux parcs éoliens français et aux marchés à l’exportation. Cherbourg-en-Cotentin est aujourd’hui le grand port français des EMR.
  • l’agroalimentaire : la filière agro-mer est en développement autour d’entreprises comme Saumon de France qui produit des saumons de grande qualité, prisés des restaurateurs, grâce à sa ferme aquacole installée dans la rade, ou le laboratoire Dielen et ses compléments alimentaire. Le groupe Métro y a aussi son pôle d’achat des produits de la mer pour ses 93 enseignes françaises.
  • les activités autour de la mer : pêche, transformation des produits de la mer, trafic du fret et des passagers

Les atouts pour l’entrepreneuriat

Si vous êtes freelance ou créateur d’entreprise, Cherbourg-en-Cotentin dispose d’espaces de coworking, de pépinières d’entreprises et de centres d’activité. On y trouve également une antenne de l’incubateur régional Normandie Incubation. Cela représente une centaine de bureaux et une vingtaine d’atelier de stockage ou de production.

Les loisirs

La plage

La ville de Cherbourg-en-Cotentin dispose de longues plages de sable fin propices à la baignade ou au farniente ainsi que pour la pratique des loisirs nautiques. Citons par exemple la plage de Querqueville, où la baignade est surveillée en été ; la plage de Collignon avec son école de voile et vent de Tourlaville qui permet notamment de faire du char à voile biplaces ; ou encore la plage de la Saline, interdite à la baignade, mais particulièrement appréciée des pêcheurs à pied, qui y ramassent les coquillages qui s’amassent sur ses nombreux rochers.

Les eaux d’une couleur bleu turquoise sous le soleil sont vivifiantes mais certains s’y risquent toute l’année ! Par beau temps, c’est sur la plage que les habitants se donnent rendez-vous après le travail ou même lors de la pause méridienne. Au programme : pique-nique en bord de mer, apéros-plage, activités nautiques – le longe-cotes est très en vogue – et baignades revigorantes !

Les loisirs nautiques

Cherbourg-en-Cotentin dispose d’une façade maritime très attractive pour les loisirs nautiques grâce à la diversité de ses sports et à l’éventail des pratiques qu’il est possible d’y pratiquer.

Pendant toute l’année et quelque soit votre niveau, vous pouvez pratiquer sur les plages de sable fin la voile, le surf, la planche à voile, le kayak … mais également la plongée ou le char à voile. Tout cela à Cherbourg-en-Cotentin mais aussi sur les plages environnantes de la Hague ou du Val de Saire.

Fans de kitesurf ? Vous serez comblés dans le Cotentin avec la présence de différents spots à proximité de Cherbourg, comme Urville-Nacqueville ou Siouville pour les plus proches.
Débutants ? Vous pourrez commencer votre initiation l’école de voile de Cherbourg ou de voile et vent de Tourlaville, ou au Pôle Nautique Hague, la deuxième école de voile de Normandie, à quelques kilomètres de Cherbourg. Vous avez le choix !

partir vivre cherbourg cotentin

Crédit : G Mignard

Les autres activités sportives

La ville est équipée de nombreuses infrastructures sportives, vous y trouverez sûrement de quoi faire parmi la cinquantaine d’activités proposées : foot, escalade, tennis, athlétisme, rugby, tir à l’arc, arts martiaux, danse, gymnastique, boxe, …

Les amateurs de cyclisme trouveront leur bonheur avec deux itinéraires exceptionnels, alternant voies vertes et vélo-routes.
– le Tour de Manche (1200km) longe la côte littorale de Bretagne, une partie de la Normandie et finit dans le Sud de l’Angleterre, dans les comtés du Dorset et du Devon.
– le Petit Tour de Manche (450km) traverse le Mont Saint-Michel et rejoint la Côte Jurassique du Dorset en passant par l’île de Jersey.

Pour les marcheurs, le parcours du GR223 passe par Cherbourg, qui peut ainsi être un point de départ de belles randonnées. Cherbourg dispose également d’un golf boisé de 9 trous, aménagé sur les hauteurs de la ville ce qui permet à ses adeptes de profiter par endroits d’une jolie vue sur la ville et la rade.

-partir-vivre-cherbourg-cotentin

Le Sentier des Douaniers
Crédit : G Mignard

La vie nocturne

A partir du jeudi soir, les rues s’animent. Les bars se sont multipliés ces dernières années : le Ballon rouge-galerie Ber pour boire un verre bio environné par Sainte-Thérèse et les œuvres de peintres locaux ; le Kraken pour les amateurs de bière dans une ambiance BD-Star Wars ; le 5 bis pour les trentenaires qui aiment danser en fin de soirée ; le Club dinette, bar-restaurant alternatif écolo aménagé avec des meubles de 2e main ; chez Robert dont le Spritz est fameux ; au Canot’ à l’ambiance plus feutrée et à la gamme de vin très sélect…

Les amateurs d’ambiance voile peuvent se retrouver sur le port au Yacht Club pour boire un verre ou manger face au port avec les voileux du coin, ou à l’Armoire à délices qui mixe épicerie et bar-restaurant avec des tapas.

Côté restauration, la gamme s’est élargie : sur les quais la Satrouille propose poissons et légumes bio, le Café de Paris reste connu pour ses fruits de mer, le Vauban vient de retrouver un Bib au Michelin. Pour les amateurs de gastronomie, le Pily a toujours une étoile au Michelin. Pour ceux qui aiment l’exotisme, le Tchang Thaï propose des plats thaïlandais savoureux, le Comptoir Libanais propose un menu… libanais, un restaurant africain vient d’ouvrir… Côté cuisine plus traditionnelle : l’Armoire à délices, le Patio, l’effet de Saire, la Régence…

L’association CherBOUGE-toi propose des Cherbargeoises plusieurs fois par an avec un parcours découverte des bars dans les rues du centre-ville par équipe.

Pour ceux qui apprécient les sorties plus culturelles, la scène nationale Le Trident propose des spectacles réguliers tout comme la brèche, pôle national des arts du cirque ou le Circuit, côté concert. Et les trois cinémas de la ville ont un programme riche et varié. Les associations – très dynamiques – complètent cette offre de spectacles.

Un vendredi soir sur deux, le rendez-vous des sportifs le soir est à Chantereyne avec l’équipe de hand, la JSC, connue notamment pour ses supporters qui distillent une ambiance du feu de dieu pour encourager leur équipe, les Mauves !

partir vivre à cherbourg en cotentin

Crédit : Estelle Hertault

Activités culturelles et autres loisirs

Côté culture, Cherbourg-en-Cotentin a tout d’une grande avec Le Trident, scène nationale pluridisciplinaire qui dispose de trois structures d’accueil : le Théâtre à l’Italienne, le Théâtre de la Butte et la Salle du Vox. Au programme, pour une saison artistique qui va de septembre à juin : du théâtre classique et contemporain, des musiques de tout horizons, de la danse, des spectacles pour les enfants,…

Mais aussi La Brèche, pôle national des arts du cirques qui organise 4 grandes rendez-vous annuels : le Festival Spring, les Escapades d’hiver et d’été et les Boréales à l’automne.

La ville dispose de trois cinémas, un méga CGR et un Odéon multi-salles et le Palace, labellisé Cinéma Art & Essais, un incontournable de Cherbourg !

L’Espace Culturel Buisson de Cherbourg permet la pratique de différentes activités culturelles et artistiques : musique, théâtre, danse, mais également photo et vidéo. Il dispose également d’une salle de spectacles. Il accueille aussi les concerts du Circuit.

Les amateurs de photographie seront comblés par le Point du Jour, un centre d’art qui propose des expositions (trois chaque année), des résidences et de l’édition.

La ville dispose également d’un hippodrome et d’un casino. Une salle de sports en salle Cotentin’Door a ouvert ses portes récemment : vous pouvez y pratiquer le foot, le padel, le squash… Deux escape games ont également vu le jour fin 2017.

Agenda des événements

En janvier/février, la Cinemovida, le Festival des Cultures Hispaniques est l’occasion d’assister à de nombreuses conférences, concerts, ateliers de cuisine, expositions, films, ..

En février, le Challenger Cherbourg La Manche, un de s10 tournois ATP français, vous permet de découvrir les espoirs du tennis mondial

En mars, autour de la Journée pour les Droits des femmes, le festival Femmes dans la ville prend de l’ampleur. Au programme : spectacles au féminin, conférences, ateliers, journée de l’entreprenariat au féminin…

En avril, on retrouve le salon nautique et de plaisance de Cherbourg-en-Cotentin.

En avril-mai, le Mois des cultures urbaines rassemble différentes propositions en matière de parkour, skate, hip-hop, battle…

Fin mai, le festival du Livre de jeunesse et de bande dessinée est l’un de plus anciens et plus importants festival autour de la littérature jeunesse.

Un an sur deux, le 2e week-end de mai, Presqu’île en Fleurs invite les amateurs de plantes et de botanique à se retrouver au Château de Ravalet. Cette année, rendez-vous les 12 et 13 mai

En juin, le festival Passeurs de mots vous propose des rendez-vous autour des arts de la rue.

Le dernier week-end de juin, les Art’zimutés proposent sur la plage verte des concerts familiaux et pour les jeunes.

En juillet-août, plage verte, Cherbourg à la plage est ouvert du lundi au vendredi de 12h à 18h et propose jeux et livres gratuits. Un dispositif similaire est mis en place sur la plage de Collignon.

Les samedis du mois d’août à 16h rendez-vous avec des compagnies des arts de la rue pour une tranche d’humour estival avec Fanfar’août (qui comme son nom ne l’indique pas n’est pas tourné vers les fanfares !)

Pendant l’été, tous les jeudis soirs, le quai de Caligny se transforme en marché nocturne avec des exposants locaux (produits frais et manufacturés) et des concerts.

Régulièrement, le port de Cherbourg est choisi par de prestigieuses courses à la voile comme étape (le Tour de France à la voile, la Solitaire du Figaro, …), un événement alors incontournable ! Un nouvel événement nautique se déroulera du 24 au 29 juillet 2018 : la Drheam Cup qui réunira une flotte d’une soixantaine de voiliers dont des Ultime, des Multi 50, de Imoca…

Concert sur la place de Gaulle
© Jean-Michel Enault

Vous connaissez très bien Cherbourg-en-Cotentin et vous souhaitez partager votre avis ? Venez en discuter sur le forum !

Crédit photo principale : Vitrine de Cherbourg-en-Cotentin – Mathilde Mochon
Source : http://www.cherbourgtourisme.com/
http://www.ville-cherbourg.fr/themes/cadre-de-vieurbanisme/urbanisme/ravalement-de-facades-et-refection-de-vitrines-commerciales/
Article réalisé en partenariat avec Latitude Manche.

2018-06-08T17:48:01+00:00

16 Comments

  1. Baudry 24 janvier 2018 at 18:16 - Reply

    Bel article mais c’est dommage que dans la rubrique jardins ne soit pas cité le tres beau parc Bagatelle à Tourlaville. Il faut aussi souligner toutes les activités culturelles et sportives des associations locales qui animent beaucoup la ville!

    • Aurelie 25 janvier 2018 at 15:55 - Reply

      Merci pour votre commentaire ! En effet il est difficile de parler de tout en un seul article, mais merci d’avoir complété 🙂

  2. Les Vacances d'Anita 24 janvier 2018 at 22:40 - Reply

    Pour partir en vacances, vous pouvez aussi emprunter l’aéroport de Cherbourg-Maupertus, depuis lequel nous programmons chaque année plusieurs voyages à destination de pays européens !!!

  3. Totole 24 janvier 2018 at 23:56 - Reply

    Eh ben … super article !

    • Aurelie 25 janvier 2018 at 15:54 - Reply

      merci !

  4. Philippon 25 janvier 2018 at 00:57 - Reply

    Très joli article sur notre beau Cotentin et ses richesse…Dommage de ne pas avoir écrit quelques lignes sur la richesse de tous nos produits du Terroir…

  5. Monnier 25 janvier 2018 at 09:08 - Reply

    Juste un oubli de taille, c’est l’endroit le plus nuclearisé de France.

    • Aurelie 25 janvier 2018 at 15:53 - Reply

      C’est surtout la France qui est le pays le plus nucléarisé du monde. Effectivement une centrale nucléaire se trouve dans les environs … mais comme dans beaucoup d’autres régions françaises. Sans vouloir rentrer dans ce débat qui n’est pas l’objet de l’article, je vous conseille de jeter un oeil à cette carte pour identifier les régions épargnées par l’activité nucléaire. Vous verrez qu’il n’y en a malheureusement pas beaucoup.

  6. David 25 janvier 2018 at 13:52 - Reply

    Article très complet qui met en avant les atout de Cherbourg et de sa région… venant du sud (Montpellier), j’y suis arrivé il y a 22 ans…. et j’y suis toujours… c’est un signe !

    • Aurelie 25 janvier 2018 at 15:56 - Reply

      merci pour votre feedback 🙂

    • Véronique 27 janvier 2018 at 15:54 - Reply

      Comme David, je viens de Montpellier, et ne regrette pas cette migration.. J’y ai trouvé une qualité de vie sans pareille.
      Merci pour ce joli portrait !
      J’ajouterais qu’ici c’est la terre des chevaux et cavaliers, avec des balades sur des plages immenses sur les 3 côtes du Cotentin ou dans les terres.. La proximité des îles anglo-normandes… Quelques spécialités culinaires comme la Teurgoule, les Demoiselles de Cherbourg, huîtres de Barfleur.. les délices de La Maison Du Biscuit tout près…..

      • Aurelie 29 janvier 2018 at 09:20 - Reply

        merci pour ces précisions !

  7. Fanny 28 janvier 2018 at 13:47 - Reply

    Très bel article mais je me permets de modérer ce portrait attrayant par la difficulté de trouver un emploi sur ce territoire…J’ai testé pour vous pendant 2 ans …et nous avons finalement rejoint le centre Manche moins enclavé et plus accueillant (humainement comme professionnellement). Quitter Paris, pas toujours simple même quand on a grandi en province mais pas à Cherbourg …

    • Aurelie 29 janvier 2018 at 09:20 - Reply

      Merci pour votre retour. Effectivement, ce n’est pas toujours simple de trouver un emploi, ce n’est pas du tout ce que nous voulions dire ici. Après cela dépend beaucoup du domaine d’activité : certains métiers sont très recherchés partout (ou presque) en province, tandis que d’autres comme le Marketing sont déjà très saturés.

  8. 29 janvier 2018 at 09:05 - Reply

    Bravo pour votre article, plaisant et séduisant, il donne envie!

  9. Frauche 29 janvier 2018 at 21:30 - Reply

    Cela me donne tellement envie de quitter la région parisienne pour venir vivre à Cherbourg ! Merci pour ce très bel article.

Laisser un commentaire