Ça y est, c’est décidé, vous avez choisi de vous installer dans la Manche, vers Cherbourg, Saint-Lô ou Avranches. Mais comment être sûr que les opportunités professionnelles seront au rendez-vous ? Pas d’inquiétude : ce département est l’un de ceux où le taux de chômage est le plus bas (5,8 % en mars 2020) et où les filières d’excellence sont nombreuses. Dans ce dossier, vous allez découvrir que travailler dans la Manche est tout à fait envisageable.

Travailler dans la Manche en tant que salarié

Trouver une entreprise qui recrute est facile dans la Manche, surtout pour les jeunes diplômés qui sont très recherchés, mais aussi pour les salariés ayant déjà une certaine expérience.

Le marché de l’emploi dans la Manche

Avec près de 25 000 entreprises, la Manche est un département dynamique. En 2019, 31 000 CDI ont été proposés, en augmentation de 12 % par rapport à 2018. En septembre 2020, on ne compte pas moins de 2500 offres d’emploi, dont 400 qui concernent les cadres, sur un site internet d’emploi local.

A titre de comparaison, le taux de chômage à Paris est de 6,7 % – et 6,9 pour l’ensemble de l’Ile-de-France – tandis qu’il n’atteint que 5,1 % à Avranches et 5,2 % à Saint-Lô. Une différence qui se manifeste par 21 300 projets de recrutement pour 2020, dont 7830 dans les services aux particuliers, 3770 dans l’industrie, 3300 dans les services aux entreprises, 3240 dans le commerce, 1680 dans l’agriculture et 1480 dans la construction. Le tissu économique est dense : 196 000 emplois (dont 88 % sont salariés).

Des emplois et des reconversions possibles dans l’industrie

Nombreuses sont les entreprises (en particulier du nord Cotentin) qui recherchent des ingénieurs, dessinateurs, projeteurs, chaudronniers, soudeurs et des techniciens de maintenance, mais aussi des chargés d’affaire, des chefs de projet. C’est le cas par exemple d’EDF, Naval Group ou encore Segula Technologies. L’ensemble de ces postes sont proposés aux jeunes diplômés. Si ce n’est pas votre cas, la plupart de ces entreprises proposent de toute manière des formations internes de mise à niveau ou remise à niveau si nécessaire.

Par exemple :

  • Naval group (construction navale) propose 4 formations au sein de son école de
    conception en direction des jeunes techniciens ou ingénieurs : chargé d’études de
    structures, chargé d’études de systèmes, chargé d’études de technologie et intégrateur-
    projeteur. L’entreprise a prévu de recruter 100 personnes (ingénieurs, techniciens, chaudronniers, responsable modélisation système, ordonnanceur système.) cette année.
  • LM WIND POWER propose au sein de son centre d’excellence une formation d’opérateur de production de plusieurs mois à destination des jeunes mais aussi à toute personne qui souhaite se reconvertir, pour construire des pales d’éoliennes. Cette entreprise spécialisée dans l’énergie va recruter 250 personnes (opérateur de production, contrôleur qualité, superviseur de production, technicien de maintenance, opérateur logistique, ingénieur production).
agro travailler manche

Blainville sur Mer ©Captain_Yvon

Une filière agroalimentaire qui recrute

Chargé de coordination RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) chez Elle & Vire, technicien Process chez Mont-Blanc, ingénieur agroalimentaire ou chef d’équipe chez Florette France, conducteur/trice de production chez Saint-Michel ou encore responsable de laboratoire chez Hays (offres de septembre 2020), on trouve tous les profils et toute une palette de qualifications dans le secteur de l’agroalimentaire.

La Manche est le premier département agricole français. L’agriculture manchoise est spécialisée
dans l’élevage (bovin, ovin, équin) et la culture de fruits (pommes à cidre) et légumes (carottes, poireaux, choux fleurs). La diversité et la qualité de ces productions ont permis le développement d’entreprises de l’agro-alimentaire comme les Maîtres Laitiers du Cotentin, qui cherchent à recruter 15 personnes (responsable laboratoire, électromécanicien, conducteur de machine, technicien de maintenance).

Autres opportunités : la filière légumes du groupe Agrial recrute 10 personnes et les Biscuits St
Michel recrutent 40 personnes (conducteur de ligne fabrication, conducteur process, conducteur de ligne conditionnement, technicien de maintenance).

174 entreprises se partagent le marché de l’emploi agroalimentaire, dont une bonne partie dans l’industrie laitière. En effet, le lait représente 35 % de la production agricole en Normandie (chiffre 2017). C’est le premier produit agricole régional. Avec 25 % des salariés de l’industrie agro-alimentaire, l’industrie laitière est aussi le premier pôle d’emplois de ce secteur.

Numérique : un secteur en expansion

La préoccupation du numérique n’épargne aucun territoire, et les entreprises de la Manche se
positionnent de plus en plus sur ce secteur porteur.

L’entreprise Acôme, par exemple, se place au premier rang européen pour ce qui concerne les câbles de télécommunications et cherche du personnel supplémentaire pour accompagner l’essor de sa branche mobilité connectée. Dans le domaine de la connectique aéronautique et spatiale, Gauthier Connectique a prévu d’embaucher sur des postes de technicien de maintenance, de régleur ou de magasinier afin de soutenir sa croissance.

numérique travailler manche

Lecapitaine ©Alice Bertrand_Latitude Manche

L’énergie avec Orano Cycle

Si vous êtes plus concerné par un métier en rapport avec l’energie, Orano Cycle est expert dans le traitement des déchets nucléaires. Ce sont 650 nouveaux talents qui vont être recrutés, répartis sur plusieurs sites.

Le tourisme, secteur favorable aux saisonniers

Si vous préférez les emplois saisonniers et un mode de vie plus nomade, le tourisme peut se révéler une bonne option dans la Manche car plus de 6000 emplois sont concernés, avec un besoin en effectif qui double quasiment en été.

De grands noms du secteur du luxe et prêt-à-porter recrutent

Enfin, les secteurs du luxe et du prêt-à-porter sont également pourvoyeurs d’emplois, avec des recrutements dans des entreprises telles que Louis Vuitton (maroquinerie & prêt à porter de luxe), Kering (groupe propriétaire de plusieurs marques de luxe comme Gucci, Yves Saint- Laurent) ou Saint-James (confection de vêtements marins).

Un accompagnement personnalisé

L’agence d’attractivité de la Manche, Latitude Manche s’est dotée d’un service d’hospitalité. Ce dernier aide les nouveaux arrivants et les personnes qui ont pour projet de s’installer dans la Manche dans leur recherche d’emploi ainsi que dans les autres aspects de leur installation. Il assure également un accompagnement à la recherche de l’emploi pour le conjoint (CVthèque et partages de CV avec les adhérents de l’agence et les entreprises du département).

Très prochainement, des événements en ligne se dérouleront, réunissant Latitude Manche, des entreprises locales et des acteurs de l’emploi. Vous pourrez y découvrir le territoire et des opportunités d’emploi concrètes. Plus d’informations à venir !

Osez entreprendre dans la Manche !

Vous êtes porteur de projet ? Vous souhaitez quitter Paris pour entreprendre ? La Manche est également un territoire accueillant pour les entrepreneurs qui souhaitent s’y installer.

De nombreux dispositifs d’aide pour les porteurs de projet

Plusieurs aides existent pour les porteurs de projet ou personnes souhaitant reprendre une entreprise. Elles sont accordées soit par la région, soit par le département. Par exemple, Impulsion développement a pour but de favoriser et de soutenir les programmes d’investissements corporels et incorporels des entreprises normandes se rapportant à la création d’un établissement, à son développement, à sa diversification et à la reprise d’entreprise. Le dispositif Impulsion Innovation soutient pour sa part les projets collaboratifs d’innovation. Impulsion Export a pour but de renforcer la compétitivité des entreprises normandes et d’assurer une visibilité des savoir-faire régionaux à l’international. Deux autres dispositifs financent des programmes d’investissement immobilier et foncier et accompagnent les entrepreneurs dans le recours aux prestations externes de conseil.

Très ancrée dans la modernité, la Manche s’est mise à l’heure du crowdfunding, via une plateforme (OZÉ) qui a déjà permis aux 3550 inscrits de récolter 212 248 € de financement participatif. Près de 87% des campagnes de financement ont atteint leur objectif sur cette plateforme.

Enfin, les partenaires ne manquent pas pour vous donner un coup de pouce dans vos démarches. Les chambres consulaires (Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Manche, Chambre d’Agriculture, Chambre de Commerce et d’Industrie), les communautés d’agglomération ou de communes, sont là pour répondre à vos questions et vous guider afin de faire aboutir votre projet.

ma nouvelle vie dans la manche travailler manche

APEC Lille PVEM ©Latitude Manche

18 espaces de coworking dans le département

Développer les espaces de coworking est l’une des priorités du département de la Manche, qui a soutenu la création de 18 espaces de ce type. On y trouve salles de réunion, fablabs, outils de communication et d’impression, autrement dit tout ce qui est nécessaire pour travailler sans avoir à investir soi-même dans des bureaux et du matériel. On vous invite à découvrir par exemple Le Rack à Villedieu-les-Poêles ou encore l’EC2 à Cherbourg-Octeville.

A Cherbourg, Coutances, Granville, Mortain, Saint-James, Saint-Lô ou ailleurs, vous pourrez bénéficier de partage de bons plans, d’une domiciliation pour votre entreprise, de mise en relation, de création de vos cartes de visite, flyers, site internet, etc. Ces tiers-lieu optimisent rapidement la productivité, permettent de constituer un réseau professionnel – toujours utile – et offrent de surcroit une convivialité qu’on ne peut avoir quand on reste seul chez soi avec son projet. Ils sont bien sûr aussi adaptés aux télétravailleurs.

cabane dans la manche

Bretteville sur Ay ©Captain_Yvon

Le cadre de vie

Le temps moyen de transport entre le logement et le lieu de travail est, en moyenne, de 19 minutes dans la Manche. Une performance qui doit beaucoup au maillage économique du territoire, peu concentré. On dénombre en effet huit secteurs sur l’ensemble du département, qui tous bénéficient d’un pôle économique.

Le transport à l’intérieur du département est facilité par un réseau de bus. 13 lignes quotidiennes et 5 lignes estivales desservent les principales communes de la Manche. Plusieurs aires de covoiturage ont été aménagées sur tout le territoire. En train, on peut rejoindre Caen et Rennes en une heure, Paris en trois heures.

Le département s’étend de la baie du Mont Saint-Michel jusqu’aux côtes du Cotentin : le rivage n’est jamais très loin et il est facile de profiter de la plage, aussi bien le weekend que pour une marche en plein air après le travail. Les 360 kms de côte se prêtent bien aux balades et randonnées. La Manche est en effet le 2ème département littoral de France.

En ce qui concerne l’immobilier, les prix sont plutôt attractifs : 1360€ le prix moyen du mètre carré contre 2140€ au niveau national. Une maison à Saint-Lô avec trois chambres et un jardin coûte généralement moins de 200 000 € ; une autre similaire à Cherbourg va chercher dans les 220 000 €.

Si vous êtes tentés par la Manche pour travailler et vous installer, nous vous invitons à participer à l’événement en ligne Ma nouvelle vie dans la Manche. Vous pourrez échanger avec des recruteurs et découvrir le territoire sous tous ses aspects. Une occasion à ne pas manquer !

Mont-Saint-Michel ©Maxime_Coquard

Dossier réalisé en partenariat avec Latitude Manche.