Aimer Paris, s’y épanouir, jusqu’au jour où des changements s’amorcent et conduisent à remettre en question ce qui jusque là semblait parfait. Corinne témoigne sur son cheminement tout en douceur entre Paris et Le Mans.

L’ambivalence de la vie parisienne

Paris séductrice

Originaire du Mans, Corinne arrive à Paris à l’âge de 19 ans pour des études de communication. Elle étudie en alternance et travaille pour une agence de relations presse qui la recrutera en CDI, elle y restera quatre ans. Elle deviendra ensuite journaliste et rédactrice en chef pour une agence de presse people, entre autres.

Corinne adore Paris, son effervescence culturelle. Paris est « une oeuvre d’art vivante » dit-elle. « Il n’y a pas un jour où on n’apprend pas quelque chose, c’est une découverte perpétuelle. » Elle ajoute : « il suffit d’ouvrir les yeux pour apprendre : les bâtiments, les restaurants, les personnes, c’est une vie, une ville où tout est possible. » Corinne apprécie cette frénésie doublée d’opportunités infinies sur le plan artistique et culturel ou social. Elle adhérera à ce concept pendant quasiment les 15 années de sa vie parisienne.

La prise de conscience

Corinne a vécu dans différents endroits de Paris, les cinq dernières années dans le quartier de Montmartre, où elle apprécie la vie de « village » montmartrois .

Cependant, la première « épreuve » survient peu après l’arrivée de son premier enfant, en 2001. En effet, l’année suivante, une forte canicule s’empare du pays, et à Paris la chaleur et la qualité de l’air insupportables provoquent chez l’enfant de Corinne des problèmes respiratoires. Pour sa santé il lui faut « sortir » de Paris. C’est le premier déclic.

Quelques années plus tard, un deuxième enfant arrive. Corinne a envie que ses enfants grandissent comme elle, au calme, qu’ils fassent du vélo, qu’ils retrouvent régulièrement leurs amis, voisins de quartier … Elle a envie de davantage d’authenticité.

Pour s’aérer vraiment à Paris, il faut prendre la voiture, subir les aléas des bouchons, de la route. Tout est compliqué surtout avec des enfants. Corinne rêve de petits marchés de proximité, de producteurs locaux. Elle en a assez de trouver dans les magasins parisiens des produits alimentaires trop « aseptisés », elle a l’impression de vivre dans « une bulle stérile », à l’intérieur d’une autre grosse « bulle de pollution » : Paris…

vivre au mans

Le Jardin des Plantes
© Ville Le Mans

Entre Paris et Le Mans

La ville aux multiples avantages

Plusieurs raisons orientent Corinne vers Le Mans. C’est un retour aux sources. Corinne connaît bien la ville, ses parents y vivent, elle y a également des connaissances. Ce n’est donc pas un saut vers l’inconnu, plutôt vers une zone de confort.

Divorcée de son mari qui est parti vivre en Suisse, Corinne appréciera l’aide précieuse de ses parents pour les enfants, d’autant plus qu’elle travaille en freelance, toujours dans la communication et se déplace fréquemment, y compris à l’étranger. Seule à Paris avec 2 jeunes enfants, il lui aurait été impossible de gérer ces déplacements professionnels, affirme-t-elle. De plus, des liens très forts se sont tissés entre les enfants et leurs grands-parents, pour le plus grand bonheur de chacun.

La proximité entre Le Mans et Paris, 55 min par le train, est également un atout considérable, puisque Corinne se déplace quasi quotidiennement vers la capitale.

Quant au logement, pas de mauvaise surprise ! Après une location de 7 mois environ, Corinne trouvera son bonheur, par le « bouche-à-oreille » : une maison confortable de 200m2, avec un grand jardin , pour moins de la moitié de son appartement de 95m2 à Montmartre. Cerise sur le gâteau, dans le centre-ville, et à 5 min à pied de la ligne de tramway menant à la gare !

La rencontre avec le groupe Oui Care

Corinne travaille depuis 7 ans à son compte, les aller-retours à Paris, les déplacements à l’étranger l’épuisent, elle ne dort souvent que 5 heures par nuit. C’est alors qu’une connaissance, responsable de communication au sein du groupe Oui Care, qui l’informe que le groupe recherche un/e Attaché/e de Presse au Mans. Corinne correspond parfaitement au profil demandé, elle postule et à l’issue des entretiens, intègre le groupe en janvier 2018.

emploi le mans ouicare

Eloges de la nouvelle vie

Sur le plan professionnel: Oui Care, le coup de foudre !

Après ses expériences professionnelles variées en tant que journaliste puis rédactrice en chef dans la presse People, ou dans le secteur du luxe, pour ne citer que ces 2 domaines, Corinne avoue qu’elle appréhendait un peu la sphère du service à la personne. Quelle bonne surprise au contraire ! Corinne ne tarît pas d’éloges à tous les niveaux.

« L’équipe est formidable ! Les sujets sont passionnants et variés. » De la charge mentale des femmes, au travail au noir, en passant par le bien vieillir à domicile ou l’entrepreneuriat, Corinne s’enthousiasme. La richesse des sujets, dans les secteurs de l’économie, de la société, ou des métiers la séduit complètement.

« En qualité d’Attachée de Presse, je suis amenée à échanger avec tous les services et tous les types de salariés. Je n’évolue pas seulement dans mon petit monde. »

emploi le mans ouicare

L’ambiance est jeune, dynamique, l’implication de chacun profonde. « Le patron est brillant. C’est une véritable success story à la française, 1 salarié au départ, 18 000 maintenant ! » confie Corinne admirativement.

Pour finir, Corinne ajoute que c’est un vrai bonheur de travailler à 10 minutes de chez soi.
Franco-britannique, des racines familiales dans différents pays européens, Corinne est également tournée vers l’international, et se réjouit que Oui Care se projette également dans cette direction.

Le Mans et ses trésors

« Le marché du dimanche qui regroupe les petits producteurs locaux est exceptionnel, c’était l’un des marchés préférés de Jean-Pierre Coffe, militant contre la malbouffe, qui s’y rendait souvent » dit Corinne. Et après le marché, il n’y a rien de mieux que la terrasse du café du Jet d’Eau. Les restaurants Ô Bon Soir, La Réserve, la pizzeria Maïo sont de bonnes adresses. Un joaillier (J-C Rocher), un chocolatier (Bellanger) et un boucher (Ramage) issus des Meilleurs Ouvriers de France combleront vos yeux et vos papilles!

La vieille ville est magnifique, ainsi que le sud Sarthe ou la région du Perche toute proche. St Malo, Dinard pour les week-ends sont à seulement 2h15 de route. Et bien sûr, qui dit Le Mans dit voitures ! Le circuit, les 24h du Mans, Le Mans Classic et ses voitures de collection attirent curieux et passionnés du monde entier.

Les 24H du Mans
Crédit photo : Corinne

Le mot de la fin de Corinne

Corinne « profite » maintenant pleinement de Paris, juste pour le plaisir. « La pollution devient presque une bouffée d’oxygène » plaisante-t-elle. Quitter Paris pour s’établir en région est un « cheminement » selon elle. Pour quitter Paris, il faut cibler, réfléchir, construire, épurer sa vie. Une fois le pas franchi, il est difficile de revenir en arrière, mais pourquoi pas quand les enfants seront plus grands. C’est presque comme une deuxième partie de vie, pour le meilleur!

le mans oui care

Corinne et son fils sur le chemin de l’école

Si vous souhaitez en savoir plus sur Le Mans, découvrez nos dossiers : Vivre au Mans, S’installer au Mans et Trouver un emploi au Mans !

Photo principale : Karting sur le circuit Alain Prost © Corinne