Attractivité territoriale : au coeur de la démarche dans la Manche

J’étais invitée jeudi dernier à participer à une table-ronde au nom de Paris, je te quitte au sein de l’entreprise Laudescher à Carentan, dans la Manche, sur le thème de l’emploi et l’attractivité. Un événement qui était organisé par Latitude Manche. La question posée aux intervenants était la suivante : comment démontrer que la Manche a des opportunités professionnelles et un cadre de vie intéressants ?

Mobiliser les acteurs locaux pour fédérer autour d’une marque

Plus de 400 acteurs du territoire, notamment des entreprises et élus locaux, étaient présents et invités à prendre part à cette démarche : la construction d’une marque territoriale ne peut être un succès que si les entreprises et les habitants du département se l’approprient eux aussi. Une bonne énergie se dégageait de la soirée. La salle était attentive et réceptive aux messages passés pendant l’ensemble des conférences.

Je souhaitais ici revenir sur mon intervention, aux côtés de Sébastien HELAINE, PDG France du groupe Randstad, Jennifer JACAK, DRH de Remade et Anne HAREL, Vice-Présidente en charge de l’insertion, pour partager plus largement la démarche Paris, je te quitte visant à augmenter l’attractivité régionale via le marketing territorial.

©DDaguier – CD50

Paris je te quitte est né de notre sentiment qu’en France, l’économie est très centralisée, et par conséquent les populations le sont également. Cela crée des inégalités entre les régions : certains territoires portent l’économie mais au détriment de la qualité de vie de leurs habitants (coût du logement inaccessible, surpopulation, densité du trafic, stress).

Paris, je te quitte souhaite valoriser ces territoires qui offrent une bonne qualité de vie, et les aider à valoriser leur économie tout en facilitant la mobilité régionale.

Port de Granville – © Marc Lerouge

L’attractivité en 4 points clés

  1. Premièrement, il s’agit d’identifier les atouts de son territoire. Ces atouts peuvent être largement répandus ou plus spécifiques du territoire. Connaître les atouts de son territoire nécessite de prendre du recul, oublier ce qui nous semble « normal » et se mettre à la place d’un nouvel arrivant qui vient d’un cadre de vie différent.
  2. Une fois que ces atouts sont clairement identifiés, on rentre dans la démarche de visibilité par la création de contenu, qui doit être valorisant en mettant l’accent sur ces points forts. Pour cela, il faut écrire, bien sûr, pour donner les informations, mais surtout utiliser de belles images. Les photos et vidéos sont alors indispensables pour le marketing territorial. Visualiser les messages permet d’en augmenter l’impact et la mémorisation. Il peut parfois même entrainer la viralité du contenu sur les réseaux sociaux, comme nous l’avons vu avec la vidéo de Cherbourg-en-Cotentin réalisée parl’agence Biplan.
  3. Troisièmement, mettre l’humain au centre de la démarche est un facteur de succès. Un exemple d’installation réussie va rassurer, permettre de s’identifier à une mobilité et de donner l’envie de réaliser le même projet. Le rôle des ambassadeurs est crucial.
  4. Enfin, être dans le concret, montrer de réelles opportunités professionnelles. Ce n’est pas simplement un beau territoire, c’est un territoire sur lequel vous pouvez vivre ET travailler. Il est aussi important de valoriser la marque employeur des entreprises locales. Il faut mettre à l’honneur les initiatives pour l’entreprenariat, les espaces de travail pour les indépendants ou télétravailleurs, … Pour cela, ne pas hésiter à venir à la rencontre des futurs habitants par l’organisation de job-dating à l’extérieur du territoire. La rencontre et l’humain sont encore une fois la clé de tout changement de vie réussi, et donc de la démarche d’attractivité.

Terrasses et cafés à Cherbourg-en-Cotentin © Jean-Michel Enault

Pais je te quitte … un regard sur La Manche

Nous prenions hier soir le cas de la Manche. Un territoire peut être méconnu. Pourtant le Mont Saint-Michel a une réputation qui dépasse les frontières nationales. Mais combien savent qu’il est administrativement rattaché au département de la Manche ?

Dans la Manche, la mer est omniprésente, l’accès à Paris est assez simple (entre 2H30 et 3H selon les villes), la nature est préservée (parc naturel du Cotentin, îles de Chausey, les plages et leurs dunes de sable, le bocage, …) et l’immobilier est très accessible. Ce sont des atouts réels mais peut être pas si spécifiques.

La Manche c’est aussi une identité propre. Un côté un peu « chic » à Granville, la ville de Christian Dior où l’on retrouve quelques entreprises du Luxe et de l’artisanat d’Art. Une ouverture sur l’Angleterre à Cherbourg-en-Cotentin, avec son ancienne gare transatlantique et ses liaisons maritimes, et bien sûr un fort dynamisme de l’industrie maritime. Couplée à un penchant pour le développement durable, cela donne des entreprises de renom dans le domaine des énergies marines renouvelables. A Coutances comme à Saint-Lô, on est dans des villes plus familiales au coeur du bocage, où la part belle est donnée à la jeunesse et aux activités associatives, avec également une forte tradition équestre à Saint-Lô. Bref, il y en a pour tous les goûts dans la Manche.

Travailler la notoriété du territoire en s’appuyant sur ses atouts fait partie de la mission de Latitude Manche. Et nous en tant que Paris, je te quitte, nous adhérons totalement à celle-ci et nous sommes fiers d’être leurs partenaires ! #CestbeaulaManche

 

Article publié sur linkedin : ici

2018-11-23T10:25:03+00:00

À propos de l'auteur :

Aurélie aime voyager pour découvrir les régions françaises et raconter ses découvertes par ses écrits. En développant le média Paris, je te quitte, elle souhaite transmettre son amour des territoires de province où il fait bon vivre !

Laisser un commentaire