fbpx
  • La_plage_de_Larmor-Plage_en_hiver_lorient

Partir vivre en Bretagne : témoignage de Marjolaine

Carte de LorientVoici un nouveau témoignage d’une ancienne parisienne qui est partie vivre en Bretagne. Après plusieurs années passées dans la capitale et en banlieue, Marjolaine a quitté Paris pour aller vivre à Lorient avec son mari et ses enfants. C’est un projet long terme qui a vu le jour, un rêve qui est devenu réalité. Je remercie Marjolaine de bien avoir voulu répondre à mes questions !

La vie à Paris

A quoi ressemblait votre routine quotidienne ?

MARJOLAINE : Les dernières années, j’habitais en banlieue et je travaillais à la maison donc ce n’est pas vraiment représentatif. Mais avant d’avoir des enfants, j’habitais dans le 19ème et j’allais travailler en métro. Nos amis habitaient le même quartier alors on se retrouvait beaucoup chez les uns et les autres. L’été, on faisait de grands tournois de pétanque sur la canal, on allait courir dans le parc de la Villette, c’était une vraie vie de quartier !

Qu’est ce que vous aimiez à Paris ?

MARJOLAINE : J’aimais, et j’aime toujours, la force de Paris que l’on sent palpiter. Et puis j’adorais marcher dans Paris parce que chaque quartier a sa personnalité.

Est ce que vous profitiez des atouts culturels de la capitale ?

MARJOLAINE : Avec l’arrivée des enfants, beaucoup moins mais on profitait de la venue de nos amis étrangers ou provinciaux pour faire les musées et les activités touristiques que l’on « oublie » de faire au quotidien, parce que tout est à portée de main donc on remet toujours ça à plus tard.

Partir vivre en Bretagne : un choix, une décision

WBZH_marjolaine

Vous avez donc souhaité partir il y a quelques années maintenant. Qu’est ce qui a motivé votre choix ?

MARJOLAINE : Quand j’ai rencontré mon mari à Paris, il m’a fait visiter sa région : la Bretagne et je suis tombée amoureuse. Nous avions depuis toujours le projet de partir vivre en Bretagne quand on aurait des enfants.

Quand ils sont vraiment arrivés, ça a été le déclic et on a commencé à organiser le départ plus sérieusement. Nous manquions de place même si nous avions un appartement sympa, nous manquions de verdure et d’horizon. De mon côté, je ne supportais plus les transports, le monde et l’attente. Quand on revenait de vacances, on avait l’impression de remettre les enfants dans une boîte et d’attendre les prochaines vacances pour la rouvrir.

Vous avez choisi la Bretagne, qu’est ce qui vous attirait dans cette région ?


MARJOLAINE : La Bretagne est un coup de cœur. J’aime la lumière, la mer, la campagne. Nous y avons de la famille et des amis, cela a beaucoup joué. Nous avons choisi Lorient car c’est là où ma belle-famille est implantée et là où mon mari a grandi.

L’installation dans la nouvelle région

Le départ et l’installation : est ce que cela a été difficile ?

MARJOLAINE : Nous avons mûri ce projet durant 5 ans car le jour où nous avons acheté notre appartement en banlieue, nous avons décidé que nous partirions d’ici 5-6 ans. Nous en parlions à tout le monde mais on nous regardait avec amusement. Nous, nous étions certains de notre projet et de notre envie commune, c’était notre grande force.

Avez-vous trouvé un nouvel emploi facilement ?

MARJOLAINE : Pour partir, il nous fallait changer nos manières de travailler. Mon mari qui était technicien audiovisuel a monté son entreprise de production audiovisuelle et moi, j’ai quitté le journalisme pour prendre le statut d’auteur et ainsi travailler pour différents clients sur internet.

Nous avons adapté nos métiers à notre projet car nous savions que nous ne trouverions pas facilement ou pas du tout sur place. A l’heure d’internet, on peut travailler d’à peu près partout en ce qui me concerne.

Est-ce à ce moment là que vous avez lancé votre blog ?

MARJOLAINE : Mon blog marjoliemaman.com est plus vieux, il est né en même temps que mon fils, en 2008 mais il m’a ouvert des portes pour décrocher des contrats. C’est une excellente vitrine.

Vous aviez des enfants lorsque vous êtes partie de Paris, est ce que le départ a été difficile pour eux ?

MARJOLAINE : Mes enfants étaient ravis ! Ils avaient 3 ans et demi pour mon garçon et 19 mois pour ma fille. Ils ont adoré la maison où ils pouvaient courir et faire du bruit sans « chut, attention aux voisins ».

Le jardin a été également un bonheur à découvrir et explorer et cela continue. Mon fils a fait sa première rentrée scolaire ici, il n’a pas eu à quitter ses copains donc il n’y a pas eu de séparation difficile.

Les deux premiers mois, ils ont tous les deux beaucoup grandi et pris une pointure en chaussure. Bref, ils ont poussé d’un coup et puis ils ont été beaucoup moins malades cet hiver-là que les précédents.

Qu’est ce qui aurait pu vous aider ou qu’est qui vous a manqué lors du départ de Paris ?


MARJOLAINE : Vu la configuration, rien. Nous sommes arrivés avec nos boulots et nous avions la famille autour donc nous n’avons pas rencontré de souci. On a eu le coup de cœur pour une maison qui avait plus de qualités que ce que l’on recherchait.

Tout s’est fait tellement facilement que l’on s’est dit que c’était écrit, cela devait se dérouler ainsi.

Une nouvelle vie à Lorient

Port de plaisance de Lorient

Et maintenant le bilan : 
Que faites vous aujourd’hui ?

MARJOLAINE : Je suis toujours auteur pour différentes marques et j’écris des guides pratiques. J’ai toujours mon blog marjoliemaman.com et j’ai ouvert le blog Wonderful Breizh avec une autre blogueuse bretonne, Céline de Merci pour le Chocolat (www.mercipourlechocolat.fr). On y parle de notre Breizh Way of life, on partage nos recettes, nos balades, nos DIY à la sauce bretonne… J’aurais pu faire la même chose depuis Paris, sauf le blog Wonderful Breizh, évidemment !

Est ce que votre vie est très différente de la vie parisienne ?

Elle est très différente, surtout en terme de rythme. Même si nos journées sont bien remplies, nous avons du temps et nous avons un cadre tellement agréable au quotidien ! Mes enfants sont aussi bien moins malades et notre petite dernière qui est née ici a une santé de fer.

Désormais, mon mari part également travailler 3 à 5 jours par semaine à Paris mais on le voit finalement plus qu’avant car quand il est là, il est là à 100%.

Des choses qui vous manquent par rapport à Paris ?


MARJOLAINE : Ce qui me manque ? La livraison à domicile des sushis, voir les films facilement en VO, mes amis mais sinon, nous sommes tous comblés.

La vie est douce par chez nous, nous profitons de la nature, nous avons une grande longère que l’on adore et les copains viennent nous voir durant les vacances. Que demander de plus ?

Et pour finir, un conseil pour les futurs ex-parisiens ?

MARJOLAINE : Un conseil ? J’en ai même 7 et ils sont à retrouver ici.

Un grand merci encore à Marjolaine d’avoir répondu à nos questions ! Et pour en savoir plus sur la vie en Bretagne, je vous invite à consulter le blog Wonderful Breizh. Pour un autre témoignage d’ex-parisien parti en Bretagne, ne manquez pas l’interview de Serge.

Crédits Photo (par ordre d’apparition dans l’article)
1> Plage de Port-Maria à Larmor-Plage (à côté de Lorient) par Touam (Hervé Agnoux) sous licence CC-by-SA 3.0
2> Portrait de Marjolaine – Crédit Photo Wonderful Breizh
3> Port de Lorient – Domaine public

2018-07-17T10:58:33+00:00

2 Comments

  1. Marimarron 20 décembre 2016 at 11:50 - Reply

    Je trouve ce témoignage très intéressant et j’aurais adoré pouvoir lire les 7 conseils mais le lien Wonderful Breizh ne fonctionne pas :/

    • Aurelie 20 décembre 2016 at 12:22 - Reply

      Merci beaucoup !
      Après vérification, le lien est pourtant le bon mais j’ai l’impression que le blog Wonderful Breizh est temporairement hors service …

Laisser un commentaire