• quitter-paris-pour-les-ardennes-sedan-temoignage

Quitter Paris pour vivre dans les Ardennes, l’histoire de Leïla

Quitter Paris pour vivre dans les Ardennes ? C’est le choix de Leïla qui a accepté de nous raconter son histoire et de nous parler de la petite ville de Sedan. Merci Leïla !

La vie à Paris

Leïla est arrivée à Paris pour son master, il y a 6 ans. « Ensuite j’ai trouvé du travail dans Paris en tant que bibliothécaire. Je travaillais a la bibliothèque de l’hôpital St Louis, ça me plaisait beaucoup » nous explique t-elle.

Pourtant, cela ne l’empêche pas de décider de partir un jour : « J’adore Paris, mais au bout de plusieurs années je me suis rendue compte que j’étais vraiment fatiguée, que je n’arrivais pas à récupérer. » La taille du logement fut également un facteur décisif pour elle : « Habiter dans 20m2 c’est bien mais au bout d’un moment on a envie d’autre chose ». Elle a ainsi déménagé début juin.

Un départ déclenché par une opportunité professionnelle

Si elle avait un peu l’impression d’avoir fait le tour, d’être arrivée au bout de ce qu’elle pouvait découvrir à Paris, Leïla n’avait pas prévu de partir. « C’est l’annonce d’un poste dans les Ardennes qui a été le déclic. Cette nouvelle opportunité professionnelle a déclenché mon départ, sans cela j’y serais encore restée un peu. »

Le choix de quitter Paris pour vivre dans les Ardennes, à Sedan

Leïla nous explique son choix : « Je suis originaire de cette région. J’avais envie de quitter Paris mais je ne voyais pas retourner dans une région où je ne connaissais personne. Je ne voulais pas tout recommencer à zéro. »

Leïla a donc accepté ce nouveau défi : « Je suis bibliothécaire intercommunale. C’était une création de poste, ce qui signifie qu’il va y avoir plein de nouveaux challenges à relever« ..

quitter-paris-pour-les-ardennes-sedan-temoignage

Le départ pour les Ardennes

La principale difficulté : « quitter mes amis parisiens »

La difficulté pour Leïla a été de quitter ses amis parisiens. même si elle avait déjà des connaissances dans les Ardennes, ainsi que sa famille. « Mais j’ai de la chance car Paris est très accessible depuis les Ardennes, j’y retourne régulièrement. » En effet, l’accès est direct en TGV en 2H jusqu’à Paris.

Le point du logement, un sujet d’étonnement

Leïla n’évoque pas d’autres difficultés dans son départ, au contraire : « Je me suis rendue compte à quel point c’est facile de trouver un appartement en province. J’ai eu le choix entre plusieurs logements, on m’a même gardé pendant un mois celui que je préférais pour que je n’ai pas à payer plusieurs loyers en même temps ! »

Le déménagement et l’installation

Leila nous raconte son déménagement : « On a déménagé avec des amis qui nous ont aidé à tout porter, et tout descendre sur le trottoir. Ce n’était pas pratique, j’habitais dans une petite rue où l’on ne peut pas se garer.« 

« L’appréhension c’était de m’ennuyer. A Paris on est toujours dans une frénésie ou on ne s’arrête jamais. C’était ce que je voulais. Là ça va, c’est l’été, mais il y a des moments où c’est moins évident. J’appréhende un peu l’hiver.« 

quitter-paris-pour-les-ardennes-sedan-temoignage

Un bilan à 3 mois positif et de nouveaux projets

Des rencontres favorisées par le cadre professionnel

Leila n’est arrivée que depuis 3 mois, mais elle commence déjà à rencontrer de nouvelles personnes, notamment grâce à ses collègues, … « Mais c’était un plus de connaître déjà quelques personnes avant d’arriver. »

Pour la suite, elle pense s’inscrire à de nouvelles activités comme des cours d’espagnol, pour rencontrer du monde. « Quand on déménage en couple c’est sûrement plus facile. »

Une qualité de vie globalement améliorée

Le point négatif est de devoir reprendre la voiture pour aller travailler. « A Paris, je travaillais à 20 minutes à pied de mon domicile, aujourd’hui vu la ville que j’ai choisie pour vivre, je suis obligée d’aller au travail en voiture ».

Par contre elle a beaucoup gagné sur la superficie de son logement : « mon appartement est immense ! J’ai pu prendre un petit chat 🙂 ».

Autre avantage, le rythme de vie « Je me sens plus zen au quotidien, j’ai l’impression d’être moins sous pression tout le temps ici. »

quitter-paris-pour-les-ardennes-sedan-temoignage

Un compromis à faire sur la vie culturelle

Parmi les inconvénients, la vie culturelle est moins développée. « Pour avoir la VO au cinéma ici, c’est plus compliqué même si ce n’est pas impossible. Il y a une séance programmée de temps en temps, mais il faut planifier pour ne pas la rater. Il y a un théâtre à Charleville, pas très loin. Il y a moins de choses qu’à Paris bien sûr, mais j’y serai peut être plus souvent finalement. Le tout est de savoir s’organiser ».

La vie à Sedan, dans les Ardennes

Sedan, une petite ville du Grand Est

« Sedan est une petite ville, avec un petit centre mais qui a tout ce qu’il faut. Je voulais rester dans en centre-ville pour continuer à faire mes courses à pied, et avoir une vie de quartier.

C’est une ville médiévale, avec un grand château, plein de petites ruelles sympathiques. Il y a beaucoup de travaux de rénovation en ce moment, ça va être de plus en plus beau !

Sinon il y a pas mal de possibilités d’activités dans la campagne environnante : canoé, vélo, randonnée, … surtout l’été. La région est très belle.« 

quitter-paris-pour-les-ardennes-sedan-temoignage-la-meuse-7-1200x630

La vie quotidienne à Sedan

Leila a profité de son changement de ville pour modifier un peu ses habitudes. « Tous les samedis matin je vais faire mon petit marché. On a un grand marché couvert de producteurs locaux. Je ne vais quasiment plus en grande surface depuis que j’habite ici. Il y a un drive fermier, on commande jusqu’au mardi et il y a un point de collecte le jeudi. »

Pour les sorties, Leila trouve son compte ici : « Il y a plein de bars et restaurants sympa comme le roi de la bière, (ici on est près de la frontière belge) avec toutes les bières belges et ardennaises, le tout à des tarifs abordables, 2 x moins chères qu’à Paris.

Le cadre de vie des Ardennes

Dans les environs, la Belgique est à 10 minutes. Le dimanche on peut facilement traverser la frontière. Sedan est aussi à proximité de Bouillon, une petite ville touristique, très sympa pour se balader le weekend. Charleville est une ville très jolie, de même que la vallée de la Meuse avec ses grandes forêts pour se balader.

La place est forte pour le tourisme de mémoire (blockhaus,..) mais surtout pour profiter de la nature : il y a de nombreuses possibilités de randonnées ou de pistes cyclables le long des cours d’eau. Le parc des Ardennes, est un bel endroit très boisé. »

quitter-paris-pour-les-ardennes-sedan-temoignage-la-meuse

Le mot de la fin

« La région des Ardennes n’est pas très connue, elle a plutôt mauvaise réputation car ce n’est pas très riche, mais c’est très joli et pas loin de Paris. Pour un weekend à la campagne ou des vacances, c’est top.

Je ne regrette pas mon choix. J’ai encore un peu de temps avant d’être bien installée, mais je me sens déjà bien plus détendue.« 

Crédits Photos : Leïla sauf
– La Meuse – By Siego (Own work) [CC BY-SA 3.0 or GFDL]
– la place des Halles à Sedan – By G.Garitan (Own work) [CC BY-SA 3.0 or GFDL]
– Toits à Sedan – Dietmar Rabich / CC BY-SA 4.0

2017-11-15T12:08:18+00:00

One Comment

  1. Kevin B 17 novembre 2017 at 18:39 - Reply

    Moi aussi j’ai quitté les Ardennes avec ma petit amie pour la région parisienne, 3 ans, ensuite nous sommes revenus, on vit mieux et moins stressés. Si tu as un bon poste dans les Ardennes, tu peux te permettre beaucoup plus de choses que dans Paris, tu peux même acheter une maison en couple avec le smic. Pour moi qui aime faire plein d’activité dans la nature (vélo, marche, canoë….) les Ardennes c’est le top, beaucoup moins de circulation, beaucoup plus d’air pur, beaucoup moins de stress ….

    J’avais un CDI et ma copine aussi, mais on avait a peine le SMIC et on vivais dans 40 m2 pour 700 € par mois, on pouvait jamais imaginer vivre dans une maison là- haut. Finalement il y a du boulot dans les Ardennes, il y a juste plus de candidatures qu’a Paris et sa région et surtout moins d’opportunités.

    A Paris et sa région, les gens sont tous pressés, ils roulent n’importe comment…. on était partis pour rester plus longtemps à la base, puis finalement nous sommes revenus dans nos Ardennes.

    J’invite les parisiens à investir ici et venir vous détendre et boire une bière avec une bonne frite ! ^^

Laisser un commentaire