Les événements climatiques récents provoquent une prise de conscience commune au sein des moeurs et des institutions gouvernementales. C’est ce qui explique l’intérêt grandissant des villes Française sur la question environnementale. Elles sont nombreuses aujourd’hui à investir dans des infrastructures durables et à réaménager leur aire urbaine. L’un des principaux axes exploités est celui des mobilités douces et notamment le vélo : les villes d’aujourd’hui souhaitent offrir aux cyclistes des pistes sécurisées facilitant les déplacements en ville et espèrent ainsi encourager de plus en plus d’habitants à privilégier ce mode de déplacement. Découvrez dans cet article 10 villes cyclables en France.

Les métropoles sur le podium

Strasbourg, championne toutes catégories

Les choix politiques de Strasbourg dans le domaine de la mobilité à vélo semblent avoir conquis le coeur des Français. À la tête des villes pensées pour les cyclistes (46% de la voirie est destinée aux vélos), Strasbourg vise à encourager les déplacements actifs. En quelques chiffres, la ville affiche 600 km d’itinéraires cyclables, 6 000 vélos en libre service ainsi que 19 000 arceaux de stationnement. D’ici 2030, Strasbourg souhaite faire passer la part modale vélo de 8% à 16%. Un projet ambitieux encouragé par de nombreux habitants notamment les jeunes actifs et cadres. Pour arriver à ses fins, elle compte bien mettre en place les actions indispensables pour créer un choc de compétitivité. L’objectif étant d’attirer plus en réduisant l’encombrement en ville.

Les villes cyclables

Strasbourg
© Sebastiano Piazzi

Nantes, ville vélo friendly

Les Nantais pédalent dur ! Selon le palmarès des villes cyclables réalisé en 2019 par la FUB, Nantes est deuxième sur le podium des villes de plus de 200 000 habitants. Il faut savoir que le classement s’effectue selon une note allant de A à G. La métropole a obtenue “C”, un résultat très encourageant quand on sait que seules 4% des villes toutes catégories confondues en France ont obtenue un C. Ainsi, que ce soit en ville ou dans les alentours, Nantes propose une multitude de parcours dont certains pour toute la famille à travers champs et vignobles. Découvrez tous les tracés disponibles ici.

Bien qu’il y ait comme dans toutes les villes des différends entre cyclistes et automobilistes, l’aire cyclable à Nantes se développe constamment en offrant 570 km de pistes aménagées et souhaite atteindre d’ici 2030 une part modale vélo de 12%.

Rennes, une nette progression

En 2020, Rennes prend la place de Bordeaux et se positionne sur la troisième marche du podium des villes cyclables de plus de 200 000 habitants. La ville affiche en effet de nombreux points forts portant à la fois sur le confort des infrastructures cyclables, et sur la capacité à repenser l’aménagement urbain. En quelques chiffres, Rennes métropole c’est plus de 570 km d’itinéraires cyclables, 3 000 cyclistes en moyenne par jour place de la Bretagne et une part modale vélo de 20% d’ici fin 2020.

Si la ville est ambitieuse concernant la part modale vélo, c’est parce que son offre électrique est particulièrement efficace. Avec 1 800 vélos électriques neufs chaque année, la métropole confirme sa volonté de développer un réseau écologique et ainsi renforcer son attractivité. Fin 2019, Rennes a ouvert la maison du vélo, un espace de 180 m² à destination des cyclistes. L’objectif de cette dernière est de promouvoir l’utilisation du vélo par l’apprentissage de la mécanique et de la sécurité…

Découvrez les plus beaux parcours à vélos de Rennes ici

Les villes à taille humaine investissent aussi

Angers

Dans sa lancée, Angers continue de grimper dans le classement des villes cyclables de 100 000 à 200 000 habitants. Elle passe en effet de la troisième à la seconde place. Une évolution encourageante d’autant que le palmarès se base sur les réponses des citoyens de chaque ville. Suite à cela, la ville a prévu d’investir 10 millions d’euros sur 6 ans dans le déploiement de son plan vélo. Afin de proposer aux cyclistes un environnement agréable qui répond aux problèmes de sécurité, Angers crée régulièrement de nouvelles voies pensées pour favoriser le partage harmonieux entre les différents utilisateurs de la route.

Le territoire d’Angers Loire Métropole comptabilise pas moins de 510 km d’infrastructures cyclables. L’atout principal de la ville sur ce sujet reste certainement l’indemnité kilométrique , c’est en effet la première grande agglomération française à avoir instauré ce système. Il s’avère être à la fois gratifiant et hautement efficace dans l’évolution de la part modale à vélo qui devrait atteindre 10% en 2027.

Les villes cyclables en France Angers

Angers
© Anthony DELANOIX

Caen, gonflée à bloc

À la troisième place du podium des villes de 100k à 200k habitants, Caen prouve une fois de plus son investissement dans l’amélioration des équipements de mobilité urbaine. L’apparition des vélos en libre service et les 100 km de pistes proposés par la ville justifient cet engouement pour le vélo. Le classement fonctionne donc par rapport à une note entre A et G, celle-ci est définie via 5 critères dont la sécurité, le confort, le ressenti général, le nombre d’emplacement “parking” vélos, et les services. Des éléments sur lesquels Caen s’est bien améliorée, ce qui explique son évolution positive sur 1 ans.

L’innovation principale de Caen reste à ce jour son périph vélo. Un projet très ambitieux qui répond à la volonté des cyclistes de rouler librement sans avoir à craindre pour leur sécurité. Ce périphérique fera une boucle complète tout autour de la ville et sera pourvu d’un ensemble d’aménagements afin de réparer ou regonfler son vélo. Une aide financière peut également être apportée aux nouveaux acquéreur d’un vélo électrique ou bi/tri-porteurs.

Mention honorable pour la Rochelle

À la tête des agglomérations de 50k à 100k habitants, La Rochelle est une ville qui laisse place aux mobilités douces. Avec une part modale vélo de 7% à 10% selon la proximité du centre, la ville rentabilise fièrement ses 230 km de pistes cyclables et prévoit d’ici 2030 de rajouter 170 km de nouvelles liaisons.

Ces infrastructures n’expliquent pas à elles seules cet engouement pour le vélo, il faut aussi prendre en compte les nombreux services proposés. Les Rochelais bénéficient en effet de formations sur la mécanique et la pratique du vélo, d’un accès à près de 9 000 vélos en libre service, et de mesures adaptées aux cyclistes sur le partage des rues avec les automobilistes.
Pour découvrir les pistes cyclables et les itinéraires vélo à La Rochelle, cliquez ici

La rochelle Les villes cyclables en France

La Rochelle
© Gautier Salles

Les villes de 20 000 à 50 000 habitants

À leur échelle, les villes de plus petite taille figurent elles aussi dans le baromètre des villes cyclables. Le podium nous vient tout droit de l’Est de la France avec Bourg-en-Bresse, Illkirch-Graffenstaden et Belfort. Ces trois agglomérations obtiennent un C (4% des villes toutes catégories), leurs aménagements sont donc considérés par les habitants comme plutôt favorables à la pratique du vélo. Des résultats prometteurs qui résultent d’une politique cyclable toujours plus attractive basée sur la rénovation et l’amélioration des structures cyclables.

Il faut savoir que sur les 768 communes de l’étude, une seule propose un environnement jugé comme excellent pour la pratique du vélo (note A). Il s’agit de Saint-Lunaire, une ville de moins de 20 000 habitants.

Accédez à l’étude complète ici.

Sources villes cyclables :
https://www.francevelotourisme.com/destinations/la-normandie-a-velo/la-manche-a-velo-du-nord-au-sud
http://www.agglo-laval.fr/envie-de-bouger/tourisme-et-patrimoine/se-balader/pistes-cyclables
https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/caen-3e-ville-cyclable-que-vaut-vraiment-ce-classement-1784713.html
https://www.fub.fr/fub/actualites/palmares-barometre-parlons-velo-villes-cyclables-2019-quelques-belles-progressions
https://www.20minutes.fr/societe/2712435-20200206-dit-villes-plus-velo-friendly-france-roue-tourne