Avec le Lot, vous avez découvert un département naturel qui vous invite à vivre autrement et à adopter l’esprit Sud-Ouest. Mais si l’envie de vous sentir en vacances toute l’année vous fait rêver, la préparation de votre nouvelle vie professionnelle est aussi une étape importante dans votre projet de quitter Paris. C’est pourquoi, dans ce dossier nous vous présentons les secteurs forts de l’économie lotoise, les entreprises qui recrutent ainsi que les opportunités pour travailler en indépendant.

Panorama de l’économie lotoise

En 2019, le département du Lot comptait plus de 67 000 actifs. Un chiffre en progression constante depuis près de 5 ans et qui atteste de la dynamique économique impulsée à l’échelle du département. Si le territoire est fortement marqué par son passé industriel et l’essor important du tourisme, d’autres domaines d’activité sont également bien implantés. Nous vous proposons de découvrir les 4 moteurs économiques du Lot.

L’industrie, fer de lance du département

Historiquement, le Lot est un département fortement industrialisé. L’industrie lotoise compte près de 1 400 entreprises pour plus de 10 000 emplois, soit environ 20% des actifs du département. Les activités industrielles sont majoritairement concentrées dans le nord et l’est du département et se polarisent autour de 3 pôles.

Le pôle aéronautique et mécanique s’organise autour de Figeac où se trouve la Mecanic Vallée, cluster de 250 entreprises qui emploient 13 000 salariés dans ce secteur. Ratier, sous-traitant d’Airbus et Figeac Aéro, qui compte des filiales au Maghreb, en Amérique et en Asie, sont parmi les plus gros employeurs de la zone. Plusieurs formations à l’IUT de Figeac et au centre de formation de l’industrie de Cambes contribuent à la pérennisation de ce savoir-faire lotois.

Le potentiel du pôle agro-alimentaire est comparable à celui de l’aéronautique-mécanique. Cette industrie compte près de 300 établissements. Emblème du secteur, le géant des confitures et compotes Andros possède son siège social au nord du département.

Enfin, la vallée du Lot et de Cahors au sud, est caractérisée par une diversité d’industries. Maec-Groupe Cahors, entreprise centenaire dans le Top 5 des plus grands établissements du département, emploie près de 400 salariés à Cahors et près de 2 000 à travers le monde qui conçoivent des solutions de distribution de l’énergie.

Enfin, le tissu industriel lotois compte une part importante d’entreprises innovantes dans des secteurs de pointe, à l’image de Pivaudran (spécialiste des packagings en aluminium pour le marché du luxe, qui va recruter 40 salariés), Thiot ingénierie (physique des chocs), ITHPP (hautes puissances pulsées), Soben (robots de livraison made in Lot), Whylot (moteurs), Albagnac (machines de pose d’étiquette) ou encore M2i Biocontrol (protection biologique des cultures). Preuve que l’attractivité industrielle du Lot est en constant renouvellement !

travailler dans le Lot

Entreprise G. Pivaudran à Souillac
© Département du Lot

Le tourisme, vecteur d’emplois et de revenus

Vous l’avez peut-être découvert dans notre dossier Vivre dans le lot, le département compte de nombreux sites d’exception tels que les villages de Rocamadour et Saint-Cirq-Lapopie ainsi que des merveilles naturelles comme le Gouffre de Padirac.

Secteur phare de l’économie lotoise, le tourisme est évalué à 328 millions d’euros, soit 9% du PIB du département. Les bars et restaurants et les différentes formes d’hébergement se partagent les 2/3 de ces revenus. En 2018, le Lot comptabilisait 7,1 millions de nuitées touristiques et 550 000 journées d’excursions qui ont ravi les professionnels du secteur.

Le commerce et l’artisanat

Pendant logique du tourisme, le commerce et l’artisanat représentent près de 15% de l’économie lotoise. Le secteur s’illustre par un maillage important des commerces de détail qui contribuent à renforcer les services de proximité indispensables en milieu rural. Le commerce de gros s’est quant à lui spécialisé en quatre grandes catégories : la négoce de bestiaux vivants, l’expédition de fruits locaux comme le melon ou la noix, la négoce de vin, la distribution de produits surgelés et le commerce de produits intermédiaires.

L’artisanat compte pour sa part 1 actif sur 5 dans le département. Parmi les activités les plus représentées, les services aux entreprises et aux ménages connaissent un développement important, avec 6 600 entreprises et près de 8 000 emplois salariés.

L’agriculture

La richesse des sols lotois et la diversité des paysages font du département une terre de culture. Les surfaces agricoles couvrent 40 % du département, réparties entre 5 000 exploitations. Parmi les productions maraîchères, vous connaissez sûrement les noix du Lot ainsi que les melons, le safran et la truffe noire du Querçy. La viticulture est un autre marqueur fort du département avec des appellations reconnues comme les AOC Cahors, AOC Coteaux du Quercy, IGP Coteaux de Glanes et IGP Côtes du Lot, et un cépage emblématique : le Malbec.

Enfin, l’élevage animal complète l’agriculture lotoise avec le Canard à foie gras du Sud-Ouest et le Boeuf Limousin qui s’exportent dans la France entière. À noter que 2 exploitations sur 3 sont inscrites sous un signe officiel de qualité (AOP, AOC, IGP…) et que le bio représente 4,5% des exploitations, preuves de l’engagement qualitatif pris par les acteurs du secteur.

L’excellence de ce secteur et la qualité des produits lotois est largement reconnue, comme en témoignent les 72 médailles décernées au concours général agricole du salon de l’agriculture en 2019 !

travailler dans le Lot

Cécile Balayssac dans son salon de coiffure-esthétique ambulant à Rocamadour
© Département du Lot

Les entreprises qui recrutent

Nous venons de le voir, les secteurs industriels et touristiques sont des poids lourds de l’économie lotoise. Mais il existe de nombreuses autres opportunités d’emploi grâce à la présence de grandes entreprises et un maillage très dense de PME. En 2019, plus de 9 000 offres d’emplois étaient à pourvoir dans le Lot. Tour d’horizon des entreprises qui recrutent dans le Lot et dans lesquelles vous pourriez démarrer une nouvelle vie professionnelle.

Commerce, vente et grande distribution

L’activité commerciale totalise près de 40 000 salariés, répartis autant dans les 1 600 commerces de détail que dans le commerce de gros. Si vous travaillez dans ce secteur, vous pourrez pousser la porte du Laboratoire Jérodia et du Laboratoire Ducastel. Ce dernier, spécialisé en recherche et développement, emploie plus de 70 salariés à Castelfranc, à proximité de Cahors. De nombreuses grandes enseignes de la distribution telles que Leclerc, Intersport, BUT ou Carrefour sont également présentes sur le territoire et recrutent tout au long de l’année.

Le tourisme

Le tourisme, qui regroupe l’hôtellerie et la restauration, emploie 3 300 actifs salariés, soit 6,5% des salariés privés du département. Un chiffre qui a augmenté de 10% ces dix dernières années, preuve que les perspectives d’emploi sont réelles. Il faut souligner que c’est un secteur marqué par une forte saisonnalité.

Pour faciliter la mise en relation entre recruteurs et candidats saisonniers, le collectif Terres de saisons réunit collectivités, employeurs, prestataires et travailleurs qui souhaiteraient postuler, en les accompagnant par exemple dans leurs démarches d’installation sur le territoire.

Les services

Avec 40% des emplois salariés, l’administration publique est le premier employeur du département. Le département du Lot compte à lui seul 1 300 agents, dont près de 90 recrutés en 2019. Les perspectives d’emploi sont plurielles avec plus de 100 métiers représentés. Quel que soit votre niveau de qualification ou votre domaine d’activité, rejoindre le département est un bon moyen de mettre vos compétences et votre savoir-faire au service du bien collectif.

Dans les services aux personnes, les perspectives sont également nombreuses. Créée il y a un peu plus de 10 ans, Lot Aide à Domicile est la première entreprise publique en France dans le domaine des services à la personne. Elle emploie 850 salariés qui assurent chaque jour des missions de portage de repas à domicile, garde d’enfants, services ménagers ou aide au maintien à domicile.

Enfin, les services aux entreprises recherchent aussi de nouveaux talents. Dans la maintenance et l’installation, Hugon, fournisseur de tribunes et gradins, ou Métal Formage, proposent le plus d’offres.

La santé

Plusieurs laboratoires et grandes entreprises de la santé sont présents dans le Lot et proposent des offres d’emploi pour les salariés du secteur. Audition Santé, l’un des réseaux majeurs d’audioprothésistes en France recrute à la fois pour son laboratoire et son siège social, tous deux situés à Cahors. Pierre Fabre Médicament Production, également situé à Cahors et spécialisé dans la production de médicaments et compléments alimentaires recrute lui aussi plusieurs profils. Par ailleurs, comme de nombreux départements ruraux, le Lot est en recherche constante de professionnels de la santé ! Retrouvez les offres et les dispositifs d’accompagnement dédiés à ses professions dans notre dossier Professions médicales, exercez dans le Lot.

Transport et logistique

La filière transport et logistique représente près de 800 établissements dans le Lot. Comme à l’échelle nationale, ce secteur est en recherche constante de nouveaux profils. Avec deux fleuves importants sur son territoire, le transport fluvial est particulièrement important. Le poids de la filière agricole favorise le transport de marchandises qui offre certaines perspectives, tout comme le transport de personnes.

Construction et BTP

Enfin, la construction, le bâtiment et les travaux publics regroupent plus de 2 000 établissements qui emploient près de 4 000 salariés. On compte une part importante de très petites entreprises, majoritairement artisanales, consolidées par la présence de PME comme Montagnac, entreprise de terrassement ou Grenier, spécialisée dans la rénovation immobilière. À leurs côtés Occitanie Pierres, internationalement reconnue pour son savoir-faire autour de la pierre naturelle, fait office de fleuron. Toutes ont pour dénominateur commun de proposer des emplois en maçonnerie, menuiserie ou conduite d’engins.

Pour faciliter votre recherche d’emploi, la Région Occitanie organise Les Salons TAF (Travail, Avenir et Formation), pour faciliter la mise en relation entre candidats et entreprises qui recrutent. Chaque année, deux éditions sont organisées à Figeac et à Cahors.

Lot

Entreprise Chassint de peinture industrielle à Béduer
© Département du Lot

De nouvelles formes de travail

Au-delà de l’emploi salarié, le Lot est un territoire propice au développement de nouvelles formes de travail. Tour d’horizon des dispositifs et structures du département qui ont vocation à faciliter l’accueil des travailleurs indépendants.

Le télétravail

Aidée par la récente crise sanitaire et le développement considérable des outils numériques, la pratique du télétravail s’est fortement démocratisée en France et le Lot n’est pas en reste ! Si votre métier et votre entreprise le permettent, sachez que le département met tout en œuvre pour offrir les meilleures conditions possibles aux télétravailleurs. Dans un département à majorité rurale, les pouvoirs publics se sont mobilisés pour garantir un service numérique de qualité et inciter les opérateurs à offrir un haut niveau de service. Le déploiement de la fibre optique devrait couvrir l’ensemble des foyers lotois en 2022.

En attendant la couverture complète du territoire, des opérations de montées en débit ADSL ont été réalisées sur plus de 12 000 foyers, la 4G est devenue accessible sur plusieurs points du territoire et Lot Numérique a développé un réseau de wifi gratuit. Toutes ces mesures ont été prises pour permettre aux nouveaux télétravailleurs de poursuivre leur activité avec la même qualité qu’au bureau !

Lot

Julien Seux travaille à distance depuis Castelnau Montratier dans le secteur informatique
© Département du Lot

Les tiers-lieux

Pour permettre aux travailleurs à distance et travailleurs indépendants d’exercer en réseau et de créer du lien, le Lot a aussi favorisé la création de tiers-lieux sur son territoire. Dans ces nouveaux espaces, la rencontre et la collaboration entre les individus sont au cœur de la démarche, comme en témoigne l’expérience de Karen. Vous trouverez dans le Lot, plusieurs coworkings dans lesquels (télé)-travailler, mais aussi échanger, partager et vous construire un réseau de partenaires. Si les conditions ne sont pas toujours optimales pour travailler chez soi, ces espaces facilitent votre quotidien de travailleur. Mobilier ergonomique, ordinateurs, accès internet ou encore vidéoprojecteurs ou imprimantes sont mis à disposition des travailleurs qui peuvent opter pour un bureau individuel, un espace partagé ou des salles de réunion.

En complément des centres de coworking, le Lot a misé sur le développement de Fablab. Ces nouveaux espaces, comparables à des ateliers de fabrication, favorisent la conception et le prototypage en mettant à disposition des machine-outils professionnelles en libre accès. Véritables laboratoires de créativité, les fabLabs, dans le même esprit que les tiers lieux, reposent sur le partage et l’entraide de chacun. Certains sont spécialisés comme le Pôle Numérique de Gourdon ou le Labo de Lo&Li à Figeac, dédiés à l’IT et le Funlab de Saint-Céré, conçu pour accueillir le jeune public (dès 6 ans). Début 2020, il existait une quinzaine de tiers-lieux répartis sur l’ensemble du territoire, dont 4 situés dans la seule ville de Figeac.

La reprise d’activité

Vous souhaitez changer de vie et réaliser votre reconversion professionnelle ? Le Lot offre de nombreuses opportunités de reprises. Restaurant, salon de coiffure ou d’esthétisme, entreprise de maçonnerie ou commerce de détail, de nombreuses offres de reprise sont disponibles sur le site Choisir le lot.

Plusieurs structures lotoises peuvent vous accompagner dans cette aventure. Pour les artisans, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat propose une assistance et des conseils, mais aussi des formations et bilans de compétence. Si vous recherchez une exploitation agricole, la chambre d’agriculture du Lot vous propose des conseils juridiques et des dispositifs d’aide et de formation adaptés à ce secteur. Moteur de l’économie lotoise, le tourisme offre également de nombreuses opportunités de reprises. N’hésitez pas à vous tourner vers l’agence de développement touristique Lot Tourisme pour recevoir des conseils et un accompagnement personnalisé dans ce secteur. Enfin, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Lot est un acteur incontournable qui vous accompagne tout au long de votre parcours de création ou reprise d’activité.

Lot

Réunion des agents au Département du Lot avec vue
© Département du Lot

Que vous souhaitiez conserver un emploi salarié ou développer votre propre activité, toutes les formes de travail sont possibles dans le Lot. La mobilisation des collectivités et la présence de nombreuses structures d’accompagnement, sont là pour faciliter votre installation et favoriser votre intégration professionnelle dans votre nouveau département.

Choisir le Lot c’est aussi et surtout choisir une vie équilibrée sur les plans personnels et professionnels : pour vous en convaincre, découvrez notre dossier Vivre dans le Lot.