• province

[Réflexion] Devrait-on rayer le mot « province » du dictionnaire ?

Depuis les débuts de ce projet, à l’origine un blog, nous avons souvent été confrontés à des réactions sur le mot « province« , du type « tu ne trouves pas que c’est péjoratif ? » ou « provincial, ça fait un peu campagnard non ? ».

Pour ma part, je me suis entendue leur répondre que « non, pas du tout ». Il se trouve que je suis moi-même originaire de province et que je l’ai toujours utilisé à mon propre compte sans aucune arrière-pensée.

Je pense que « province » est un mot pratique pour désigner « le reste de la France« , c’est à dire l’ensemble des régions autres que la région parisienne. C’est un mot très utile dans le cadre d’un projet comme Paris, je te quitte. Imaginez, si je devais dire à chaque fois « quitter Paris pour une région française autre que l’Ile-de-France » …

Ne serait-ce pas plus simple de dire « quitter Paris pour la province » ?
Note : je remercie au passage le petit Larousse qui me l’autorise par sa définition ci-dessous 🙂 .

province = Ensemble du pays, à l’exclusion de la capitale, de la région parisienne. (Source : Larousse.fr)

Néanmoins ces réflexions me taraudent. Je me suis surprise à parler plusieurs fois de « Quitter Paris pour vivre en région », comme si peu à peu le mot province en venait à me déranger moi aussi. D’où l’objet de cet article un peu inhabituel …

Discussion autour de l’étymologie de « province »

Un peu d’histoire

Apparement, l’origine du mot se trouverait dans le latin « provincia ». Le préfixe est simplement pro- et le radical vient de vincire qui signifie lier. (source : wikipedia)
La provincia était alors un pays conquis par Rome.

Provincia = Pays conquis par Rome hors de l’Italie, administré par un gouverneur romain.
(Source : larousse.fr)

Les premières provinces romaines furent la Sicile et la Sardaigne-Corse. En tant que pays conquis par les Romains, une province était administrée par un gouverneur qui décidait des conditions et collectait les impôts. Une présence militaire était parfois imposée.

On retrouve dans cet étymologie l’idée d’un rapport de domination entre la capitale, Rome, et les provinces conquises.

Alors pourrait-on faire un parallèle avec la situation entre Paris et les autres régions françaises ? Aujourd’hui ? A l’heure des réformes territoriales et de la politique de décentralisation ? Rien n’est moins sûr …

La province au XXIe siècle

Aujourd’hui encore, dans certains pays comme la Belgique ou le Canada, pour ne citer que ces deux-là, la province se définit comme une division administrative. Ah ! Ce serait en ce sens un parfait synonyme de nos « régions » françaises.

Mais alors pourquoi en France, considère t-on que ce terme à un côté péjoratif ? Si l’on poursuit notre lecture du Petit Larousse, on arrive alors au point qui fâche.

Ces villes, ces régions considérées comme le lieu d’un mode de vie tranquille, un peu démodé : Des manières de province ;

s’emploie familièrement comme attribut ou en apposition sans article pour caractériser ce type de comportement : Avoir un air province. Faire très province

« Un mode de vie tranquille, un peu démodé ». Est-ce que vous trouvez ce qualificatif adapté à un territoire comptant des villes comme Lyon ou Strasbourg ? Finalement, dans une ère où l’information circule tellement facilement et rapidement, comment pourrait-on encore dire que la province est en décalage avec la région parisienne ?

Des petites moqueries entre amis ?

Alors certes les Parisiens peuvent parfois se moquer gentiment de leurs comparses Provinciaux. Mais les provinciaux ne leur rendent-ils pas la pareille ? N’avez-vous jamais entendu un Marseillais ou un Bordelais se moquer de la conduite des parisiens, sur la route et dans la vie, « qu’est ce qu’ils sont pressés ceux-là », « ils ont le klaxon facile » ou alors « tiens un parisien qui n’a jamais vu une vache ».

L’idée n’est pas de savoir qui a raison ou qui a tort. Entre amis on se taquine. Entre Parisiens et Provinciaux, on se taquine également. Comme le font à plus grande échelle les Français et les Belges.

Vers une nouvelle définition de la province

Je finis sur ce sujet en vous proposant ma définition personnelle de la province, en espérant qu’elle vous plaira, que vous soyez parisien ou provincial 🙂 et qui est en tous cas celle qui me viendra à l’esprit chaque fois que j’utiliserai le mot et qu’on me posera la question fatidique.

Province = Un espace géographique qui regroupe des réalités très différentes, allant des métropoles européennes aux plus beaux villages de France, d’un environnement ultra-urbain à des paysages naturels incroyables, dans lequel on rencontre des personnes de tous horizons, où il fait bon vivre.

Vous l’aurez sûrement compris, je préfère continuer à utiliser le mot « province ».
Et vous quelle est votre définition ? Le débat est lancé 🙂

2018-07-17T11:55:41+00:00

2 Comments

  1. Vegliante 2 mars 2018 at 07:46 - Reply

    Très intéressant et réfléchi ; « de touS horizons » par contre…

    • Aurelie 2 mars 2018 at 08:59 - Reply

      merci pour votre vigilance 🙂

Laisser un commentaire