Passionné d’architecture, Paolo a fait le pari de quitter l’Ile-de-France pour Joinville, une petite ville de l’Est français. Il nous raconte comment il a trouvé la maison qui l’a fait partir et ses premiers pas à Joinville. Découvrez son portrait !

La vie d’avant

Paolo est originaire d’Ile-de-France, plus précisément du Val d’Oise, près d’Enghien les bains où il travaillait comme artisan depuis 33 ans dans la restauration et la rénovation du bâtiment, notamment les habitations : plâtrerie, ornements, moulures ….

Le départ

L’envie de changement : se rapprocher de la nature

La recherche d’une plus grande proximité avec la nature fut l’un des moteurs principaux de cette envie de changement : “J’aime beaucoup la nature, la proximité des plaines, de la montagne, de la mer. J’en profitais déjà en Ile-de-France, du côté de Chantilly et Montmorency par exemple où il y a des forêts magnifiques. Je n’ai jamais été très “grande ville”, je préfère la vie dans un petit village et aller dans une grande ville pour y travailler ou pour les loisirs.”

joinville

© Ville de Joinville

La recherche de la maison

Paolo souhaitait quitter l’Ile-de-France : passé 40 ans, il avait envie de vivre autre chose. Il commence sa recherche d’une maison à restaurer. Il regarde d’abord du côté de la vallée de la Loire, mais pas de coup de coeur.

Ses origines italiennes le conduisent souvent à se rendre en Italie. Au hasard d’un de ces trajets, il s’arrête un jour entre Chaumont et Saint-Dizier, à Joinville. Il y découvre l’opération Osez Joinville et ses maisons à restaurer en vente à prix attractifs. Il a alors le coup de coeur pour cette belle bâtisse, et décide de se lancer.

“Je connaissais déjà la région, du côté de Saint-Dizier car j’y avais des connaissances. Mais je n’avais encore jamais entendu parler de Joinville”.

Façade de l’ancienne école rachetée par Paolo

L’installation

Paolo est arrivé à Joinville il y a 1 an et demi. Le temps que la maison qu’il vient d’acheter soit suffisamment restaurée pour être habitable en partie (il prévoit 3 à 4 ans de chantier), la ville lui a prêté un autre logement à côté.

Côté emploi, Paolo envisage de se reconvertir légèrement de la rénovation de bâtiment à la restauration de meubles anciens, la création de plâtreries d’art (Moulures de Corniches, de Chapiteaux, l’Ornementation en général) .

Il a également plein de projets en tête pour la belle bâtisse de 500m2 dont il a fait l’acquisition : un centre de formation autour de la plâtrerie d’art, de mosaïque, une salle de réception, un restaurant …

Et maintenant le bilan

L’intégration à Joinville

Paolo étant quelqu’un d’ouvert, qui sait aller vers les gens, il n’a pas eu de souci pour nouer de premières amitiés à Joinville : “Les gens sont sympa. On fait des soirées ensemble, on se retrouve. C’est une ville où il y a de nombreux nouveaux arrivants : la mairie s’investit beaucoup pour que ses maisons retrouvent des habitants et ça marche.”

Fin août, il va pouvoir emménager dans la maison, ce qui lui permettra d’avoir de l’espace pour recevoir.

joinville

© Ville de Joinville

La nouvelle vie à Joinville

Le weekend, Paolo prend le temps de découvrir les environs “j’en profite pour faire des randonnées, à pied ou à vélo, pour visiter certains lieux-dits : des églises, des châteaux, des rivières, des canaux où on peut se balader, pique niquer … il y a de quoi faire !”

Il reste encore plein de lieux à découvrir à Paolo dans la région, il va pouvoir s’y atteler à la rentrée quand il aura un peu plus de temps.

Le mot de la fin

“Je n’ai pas de regrets. Je suis content de ce que j’ai entrepris, toujours motivé , et plus j’avance, plus je vois les choses se concrétiser dans cette maison et plus j’ai hâte de voir le résultat final”.

Plus d’informations sur Joinville dans notre dossier Vivre à Joinville ou S’installer à Joinville.