Vous aimeriez partir vivre à Caen ? Si vous êtes à la recherche d’une ville traditionnellement moderne, de la proximité de la mer et de beaux paysages champêtres, d’une ville sportive aussi bien que culturelle … alors vous faites le bon choix ! Découvrez Caen dans ce nouveau dossier.

Le cadre de vie

Entre terre et mer

L’air sain du large

Située près de la mer, Caen incarne la douceur de vivre. Les plages authentiques de la côte de nacre sont à la portée des caennais été comme hiver, de Lion-sur-Mer à Ouistreham Riva-Bella pour les plus proches (20 minutes de route) et de Cabourg et Houlgate à Omaha Beach (30-40 minutes). Les plages de Caen la mer sont des plages de sable fin, où l’on peut pratiquer le char à voile et d’autres activités nautiques, tout en regardant défiler les paysages de dunes de sable, les petites maisons de pêcheurs et les grandes villas de la côte de nacre.

La plage de Ouistreham Riva-Bella est une station balnéaire classée, connue sous le nom de « Perle de la Côte de Nacre« . La baignade y est sécurisée grâce à sa plage en pente douce, on y trouve quelques cabines de bain qui donnent un charme tout particulier à cette plage. La station de Colleville-Montgomery est labellisée Pavillon Bleu et Station Verte, grâce à sa dune naturelle qui abrite des oiseaux marins et de multiples espèces de plantes et de coquillages. Quand la saison n’est pas idéale pour la baignade, le chemin des pèlerins permet de faire une belle balade à travers le bois du Caprice, Lion-sur-Mer et Hermanville-sur-Mer, les écrins des villes Art Nouveau. On y observe aussi bien les belles villas du Second Empire qu’un environnement naturel préservé et protégé.

Côté face est de Ouistreham Riva-Bella, la Pointe du Siège et de l’Estuaire de l’Orne offrent un décor exceptionnel : c’est le point de rencontre entre l’eau douce de l’Orne et l’eau salée de la Manche. Des dunes, des marais, des pré-salés, des bois … sont le refuge de bancs d’oiseaux et de phoques au coeur de cet espace naturel préservé. Avec ses 1500 mètres de sable fin, la Pointe du Siège est classée Natura 2000, comme site naturel qui abrite une faune et une flore exceptionnelles.

vivre à caen

Villas de la côte de nacre
© Murielle Ancillon

La nature à l’intérieur des terres

A proximité immédiate du centre de Caen, la Colline aux oiseaux est un parc paysager de 17 hectares. On y trouve bien entendu des jardins, mais aussi une roseraie, un labyrinthe géant, des animaux de la ferme, une maison à énergie positive … Un superbe endroit pour une balade du weekend ou simplement pour se détendre un moment, notamment avec des enfants.

Les bords de l’Orne ou du canal qui mènent à la mer sont de beaux lieux d’évasion comme la voie verte, « la VéloFrancette », qui va jusqu’à La Rochelle pour les plus sportifs 🙂

A 20km au Sud de Caen, la forêt de Grimbosq est un endroit sympathique pour s’aérer avec son étang, ses sentiers balisés et circuits VTT et son parc animalier (biches, sangliers …).

Enfin, la Suisse normande, avec ses paysages escarpés tout le long du cours tumultueux de l’Orne, est parfaite pour tous les adeptes d’activités sportives de pleine nature (rando, VTT, parapente, escalade…).

vivre à caen

Balade à vélo sur le canal – Benouville
© Fabien Mahaut

Une terre de traditions, chargée d’Histoire

Datant de l’époque médiévale, c’est la présence de Guillaume le Conquérant qui a fait de la ville un site d’importance à cette période. Citons le quartier du Vaugueux qui est l’un des quartiers historiques de Caen. Dans le centre ancien, les petites ruelles comme la rue Froide, des places anciennes et monuments historiques tels la Tour Leroy : autant de lieux agréables pour une balade hors du temps ! Le château de Guillaume le Conquérant est restauré et possède les plus vastes enceintes médiévales d’Europe.

Ce personnage historique, Duc de Normandie et, en 1066, sacré Roi d’Angleterre, a également fondé deux abbayes en préparation de son mariage avec une lointaine cousine, Mathilde de Flandre : l’Abbaye aux Hommes, d’architecture romane et gothique et dont le palais Ducal est aujourd’hui devenue l’artothèque (un espace d’art contemporain) ; et l’Abbaye aux Dames qui a servi de monastère, hôpital et hospice, dont le parc d’Ornano, un parc « à la française » de plus de 5 hectares, offre un panorama sur toute la ville.

La tradition équestre est aussi très forte en Normandie, et particulièrement à Caen où l’hippodrome conforte sa position de capitale normande du trot.

vivre à caen

L’Abbaye aux Hommes
© Murielle Ancillon

L’art de vivre à la caennaise

La gastronomie et le terroir

La gastronomie est à l’honneur à Caen avec ses marchés de producteurs locaux, une agriculture de qualité (viandes bovines d’excellence et fromages légendaires), l’accès aisé aux meilleurs produits de la mer pêchés du jour, la présence d’artisans de bouche de renom et de restaurateurs allant des bistrots, au fooding et aux chefs étoilés.

Le chill à la caennaise

Quelques habitudes bonnes à prendre après le travail : déambuler sur le port de plaisance (bassin Saint-Pierre), faire un footing autour de la prairie de Caen, nager dans le bassin olympique extérieur du Stade nautique Eugène Maës, puis partir à la recherche du dernier bar tendance, de la performance artistique alternative ou la soirée « warehouse » cachée, parfois dans une ancienne église !

vivre à caen

Ré-apprendre à prendre le temps de vivre

Les caennais et caennaises connaissent la valeur du temps. Les déplacements sont facilités (un super réseau de transports urbain avec un tramway qui sera entièrement rénové à l’été 2019) et les temps d’attentes limités pour ne pas gaspiller inutilement son énergie. Un bon combo pour revenir à l’essentiel et enfin réussir à équilibrer vie professionnelle et vie personnelle car ici les infrastructures culturelles ne sont pas que présentes, elles sont surtout très accessibles !

Une ville familiale

Les occupations pour les enfants ne manquent pas, entre les zoos (Jurques ou Cerza), les théâtres et événements dédiés au jeune public, le parc viking Ornavik ou le parc d’attraction Festyland. Pour des activités éducatives, le Pavillon propose de les sensibiliser à l’architecture et à l’aménagement urbain ou de les initier au codage.

Ville familiale certes, Caen est aussi une ville étudiante, ils sont 33 000 répartis sur 5 campus universitaires qui regroupent : l’université de Caen Normandie, une antenne de Sciences-Po Rennes, l’Ecole de Management de Normandie, l’E2SE (marketing, management, digital, …), des écoles d’ingénieurs (l’ENSICAEN, l’ESITC, Supinfo ou l’ESIX Normandie), des IAE, IUP Banque Finance Assurance, un IUT, une école des arts et médias, …

L’environnement et le climat

Une ville au coeur de la Normandie

Si Caen, malgré son port de plaisance en centre-ville, n’est pas exactement une ville de bord de mer, celle-ci n’est pourtant jamais bien loin (10km pour les premières plages !). Les plages authentiques de la Côte de nacre sont situées à 20 minutes de voiture, de Lion-sur-Mer à Ouistreham Riva-Bella. Pour 20 minutes de plus, vous pouvez même atteindre Omaha Beach d’un côté, Cabourg et Houlgate de l’autre. Le Mont Saint-Michel est situé à 1 heure de route.

Par rapport aux autres centres urbains, vous êtes à un peu plus d’une heure du Havre, et vous mettrez 1H30 pour rejoindre Rouen ou Le Mans. Pour le week-end, Rennes et Paris sont à 2H environ, Angers à 2H30, Nantes à 3H et Lille à 3H45.

Si vous cherchez une connexion avec l’Angleterre, vous serez servis avec la présence de la compagnie Brittany Ferries, qui propose des liaisons quotidiennes vers Portsmouth. Pour partir plus loin en France ou en Europe, l’aéroport de Caen-Carpiquet dessert de nombreuses destinations parmi lesquelles : Lyon, Toulouse, Marseille, Nice, Genève, La Corse, Palma de Majorque et aussi Londres.

vivre à caen

Ferry
© Murielle Ancillon

Le climat à Caen

Avec des moyennes comprises entre 2,4°C et 22,8°C, les températures à Caen sont très proches de celles que vous connaissez en région parisienne. S’il y pleut davantage, comme dans toute la Normandie, l’ensoleillement y est cependant plus important (+30 heures par an).

La culture et les loisirs

La vie culturelle

Un territoire humaniste

Le territoire de Caen-Normandie est avant tout humaniste et culturel, on le qualifie « d’Athènes normande ». Son ADN comprend depuis le XVème siècle le développement de la connaissance et du partage des idées. Territoire humaniste, le prix de la paix et de la liberté est inscrit dans sa mémoire depuis le 6 juin 1944, et garde en tête tout particulièrement la volonté de les protéger, via le Mémorial ou le Forum mondial annuel « Normandie pour la Paix ».

L’agglomération de Caen dispose d’un large réseau de bibliothèques réparties sur le territoire, qui comprend notamment la Bibliothèque Alexis de Tocqueville. Inaugurée en janvier 2017, elle recense un million d’ouvrages sur 5 800 m2 d’espaces publics, avec un espace enfants, un auditorium et surtout, elle est ouverte le dimanche après-midi …

vivre à caen

Bibliothèque de Caen
© Antoine CARDI

Les loisirs culturels

En ce qui concerne les Arts, différentes structures sont installées sur l’agglomération : le Conservatoire Musique, Danse, Théâtre qui propose des cours pour tous les âges ; l’Artothèque, l’Espace d’art contemporain de Caen, qui organise des expositions, des rencontres et donne la possibilité d’emprunter des oeuvres d’art ; …

Pour les scientifiques, le Dôme, ancienne Maison de la Recherche et de l’Imagination, est un espace collaboratif d’innovation ouvert à tous qui met en place des actions de culture scientifique et technique autour de projets réels de recherche et d’innovation.

Pour assister à des créations culturelles, les scènes théâtrales, musicales (Zénith, saison de l’Orchestre de Caen) et celle du Centre chorégraphique national offrent une programmation riche tout au long de l’année.

Pour les autres loisirs culturels, la ville est très bien équipée : cinémas d’art et essai, musée des Beaux-arts, musée de Normandie, complexes cinématographiques, théâtres « jeunes public » (Théâtre du Champ Exquis et Le Sablier), salles de musiques actuelles (Le Cargö et Le Big Band Café), …

Les loisirs sportifs

Caen est sans nul doute une ville sportive : plus de 250 clubs sont à disposition des plus de 30 000 licenciés et on compte au sein de la ville, 17 stades et 31 gymnases, permettant de pratiquer une large palette d’activités sportives : tennis, vélo, randonnée, natation, running, golf, hand-ball, tennis de table, équitation …

Le football se pratique à haut niveau avec le Stade Malherbe en ligue 1 de même que le basket avec le Caen Basket Club et son équivalent féminin de l’USO Mondeville.

Toutes les disciplines sont praticables, que ce soit sur la terre, la mer ou dans les airs 🙂 des plus fréquentes aux plus surprenantes : l’escalade en Suisse-Normande ou en salle, le char à voile, le hockey-sur-glace ou à roller, le base-ball ou le football américain, le parcours d’obstacles, le kite-surf à Colleville-Montgomery ou le roller derby.

vivre à Caen

Char à voile sur le littoral
© Caen la Mer

Les événements incontournables

La vie à Caen est rythmée par de nombreux événements de tous les styles : chaque mois a son lot de festivités ! En voici pour preuve une petite sélection …

Chaque année en janvier, le concours international des plaidoiries pour les droits de l’Homme a lieu au Mémorial de Caen. Il vise à récompenser les avocats qui ont défendu un cas de violation des droits de l’Homme.

En février, le Meeting d’Athlétisme de Mondeville rassemble les athlètes professionnels européens autour de 10 épreuves telles que le saut à la perche, le 3000m, …

Au mois de mars, le Champ Exquis organise Ribambelle, un festival de théâtre dédié au jeune public.

En avril, c’est le festival de la BD Des planches et des vaches qui arrive avec ses expositions, animations, dédicaces, … En parallèle, le Carnaval étudiant est absolument incontournable ! Avec ses 30 000 participants, c’est le plus grand festival étudiant d’Europe.

La Normandy Channel Race, une course au large de bateaux de 40 pieds, se tient au mois de mai pendant 10 jours. C’est l’un des plus grands événements de voile, avec un parcours de 1000 miles, varié et technique, allant jusqu’à l’Irlande.

En juin, c’est bien sûr le D-Day festival, les célébrations du Débarquement, qu’il ne faut pas manquer pour un rendez-vous culturel de grande émotion : visites, conférences, concerts, parachutages et feux d’artifices sont au programme pour tout public.

Toujours en juin, les célèbres Courants de la Liberté proposent une large gamme de course, allant des 5 Kms féminins « La Rochambelle » rassemblant 20 000 participantes jusqu’au marathon traditionnel. Côté cinéma, le festival du film romantique a lieu non loin de Caen, à Cabourg.

Pendant l’été, le Festival Beauregard de musique pop rock rassemble plus de 100 000 festivaliers au Château de Beauregard à Hérouville St-Clair : un festival éco-responsable et citoyen qui privilégie la vente de produits frais et home made et met en place tout un tas d’actions pour limiter son impact environnemental. Eclats de rues valorise les arts de la rue avec une programmation de 80 animations gratuites en juillet-août.

En septembre, la Foire Internationale de Caen attire 180 000 visiteurs et se décline en 8 pôles thématiques parmi lesquels le pôle connecté, évasion, gastronomie, maison, … Particularité bien caennaise, le festival Cidre et Dragon dédié à Heroic Fantasy et au rétrofuturisme est une occasion unique de rencontrer 60 000 visiteurs déguisés en chevaliers, trolls, elfes, vikings, héros de Tolkien, Jules Verne ou H. P. Lovecraft, … 🙂

vivre à caen

La carnaval des étudiants de Caen : 30 000 participants

La fin d’année ne démérite pas avec Nördik Impakt, festival de musiques électroniques en octobre ; Novembre gourmand et Les Boréales qui célèbre la culture des pays nordiques au mois de novembre ; et l’Open de tennis de Caen ainsi que les animations de noël en décembre.

Tous les événements sont à retrouver sur l’Agenda de l’Office de Tourisme et des Congrès.

Dossier réalisé en partenariat avec Caen la mer

Plus d’infos sur Caen sur le site de Caen la mer tourisme et le site de la ville.

Découvrez Caen en vidéo :

Crédit photo principale : Ville de Caen – F. Decaens