La Nièvre a bien des atouts pour vous séduire, franciliens ou parisiens candidats à un nouveau départ en Bourgogne : à moins de deux heures de Paris, la formule idéale pour un télétravail partiel ou total, ce département offre une variété de paysages et d’activités insoupçonnés. Étonnante et séduisante, la Nièvre se révèle une destination de choix. Découvrez la vie dans la Nièvre dans ce nouveau dossier !

Vivre dans la Nièvre : un cadre de vie en mode slow

Ce qui frappe dans ce coin de France situé en Bourgogne-Franche-Comté, c’est la richesse de ses horizons : à l’ouest, la Loire, les vignobles et les châteaux ; à l’est, vers Château-Chinon, le Parc naturel régional du Morvan. Dans le centre, du sud au nord, le canal du Nivernais offre les charmes du bocage : parcourt 174 kilomètres de nature aux allures parfois exotiques… On comprend pourquoi il est le second canal le plus fréquenté de France (20 000 plaisanciers par an), après celui du Midi.

Une nature omniprésente dans la Nièvre

Dynamique et très impliqué dans la préservation de son environnement naturel, le département de la Nièvre doit son charme particulier à la nature omniprésente : le Parc naturel régional du Morvan, bien sûr, ses lacs comme le lac des Settons aux eaux sublimes, bordées de conifères, mais aussi les étangs de Vaux et de Baye, où martins-pêcheurs et hérons cendrés croisent randonneurs et adeptes de loisirs nautiques.

vivre dans la Nièvre

Lac des Settons
© Pierre Demaillet

Le territoire abrite aussi la première chênaie de France, la forêt domaniale des Bertranges, qui s’étend sur 10 000 hectares ; 14 000 en ajoutant la surface communale et privée. En tenant compte d’environ 300 autres forêts, la Nièvre peut légitimement être surnommée « le poumon vert » de la Bourgogne.

Cette diversité des paysages est l’occasion de pratiquer une multitude d’activités sportives : randonnées le long du canal latéral de la Loire à l’ouest, ou cyclisme grâce aux véloroutes aménagées sur le même circuit, qui permettent aux enfants de profiter d’une promenade champêtre sans danger. D’autres véloroutes le long du canal du Nivernais raviront les amateurs de faune ornithologique. Ceux qui préfèrent le VTT pourront aller parcourir les 2500 kilomètres de sentiers du Parc naturel régional du Morvan et ses presque 3 000 km2. Ce n’est pas un hasard si Miguel Martinez, originaire de la Nièvre, est devenu champion olympique, champion du monde et d’Europe de VTT !

La Nièvre a aussi de quoi ravir les passionnés de sports nautiques : canoë sur les deux canaux cités précédemment, mais aussi stand-up paddle, catamaran, planche à voile, surf, kite-surf et natation au lac des Settons ou à l’étang de Baye, ou rafting, kayak et nage en eaux vives dans le Morvan (à Cure et Chalaux).

Que l’on aime l’eau, la forêt, la montagne ou la plaine, la Nièvre a tout pour plaire !

Un patrimoine historique à découvrir

Outre Nevers qui est un incontournable, la Nièvre regorge de pépites à explorer, comme la Charité-sur-Loire et son magnifique prieuré, site majeur de l’art roman en Bourgogne et église inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France ».

vivre dans la Nièvre

La Charité-sur-Loire
© Mathieu Balme

Labellisée Cité de caractère en 2019, Decize profite d’un site exceptionnel situé sur une île rocheuse dans le sud du département. Son histoire est millénaire puisque c’est dès le néolithique que les hommes s’y implantèrent. Le centre historique a su conserver son aspect médiéval. Les remparts, la tour de l’horloge, le très beau Pont de Saint Pryvé (XVIIIe siècle), font partie de ses curiosités.

Autre cité médiévale, Clamecy ou « la Venise nivernaise » selon l’écrivain et prix Nobel Romain Rolland. Pour les archéologues en herbe ou confirmés, rendez-vous au Musée d’Art et d’Histoire éponyme qui présente parmi d’autres des objets de l’archéologie gallo-romaine et mérovingienne. Autre musée à lister sur votre To Do, à Glux-en-Glenne, pour vous replonger dans l’époque gauloise : le musée de Bibracte, plus grand chantier archéologique consacré au monde celte.

Dans la Nièvre, les amateurs de châteaux ne seront pas en reste. Impossible de tous les citer ! On peut toutefois vous en présenter quelques-uns, comme le château de Menou – qui n’est pas sans rappeler Versailles par certains aspects – ou celui de Bazoches, qui a appartenu au célèbre architecte Vauban et qui offre une vue imprenable sur le Morvan.

Des villes à taille humaine et beaucoup d’espace

Même si le marché de l’immobilier est attractif (le prix du m² à Nevers est de 1 100€ à Nevers contre 11 000€ à Paris), la densité reste faible dans la Nièvre : environ 30 personnes au km2. Idéale pour celles et ceux qui souhaitent quitter la foule parisienne.

En dehors de Nevers, préfecture du département dont l’agglomération accueille environ un 1/3 des 210 000 nivernais, les communes sont de petite taille. Par exemple, Château-Chinon compte 2000 habitants. La seconde ville la plus importante, Cosne-Cours-sur-Loire (au nord-ouest) loge environ 10 000 personnes, de même que Varennes-Vauzelles, troisième ville du secteur à la sortie nord de Nevers.

Nevers, cœur dynamique de la Nièvre

Cœur économique et culturel, la cité de Nevers, située au confluent de la Nièvre et de la Loire, bénéficie d’un riche patrimoine historique, notamment médiéval. Fondée dans l’Antiquité, elle fut capitale de la faïence aux XVIIe et XVIIIe siècles, mais aussi place forte des Ducs de Nevers : le palais ducal du XVe siècle est magnifique. Le beffroi, l’ancienne tour-porte à pont-levis (Porte du Croux), la somptueuse cathédrale (Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte) qui domine la cité, les rues piétonnes animées de nombreuses terrasses, les commerces de proximité font de cette ville à taille humaine (32 000 habitants) un endroit où il fait bon vivre.

vivre dans la nièvre

Nevers
© Nièvre tourisme

De plus, Nevers accueille la majorité des 25 établissements d’enseignement supérieur, avec un catalogue de 70 formations post-bac, permettant aux quelques 3000 étudiants de poursuivre leurs études, dans la Nièvre.

La Nièvre et les circuits courts : le grand amour !

Le maillage nivernais de producteurs locaux est dense, ce qui permet aux AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) et autres de se multiplier et de favoriser rencontres et entraide. Si vous privilégiez les circuits courts et les produits bio, vous trouverez plus que votre bonheur grâce à la soixantaine de points de vente, répartis sur l’ensemble du département.

L’intérêt local pour les produits de qualité se traduit notamment par l’activité d’une association, « Les Toques nivernaises », qui rassemble depuis 1991 plus de 20 restaurateurs sur l’ensemble du territoire. Tous ont signé une charte de qualité qui promeut l’utilisation des produits du terroir, des mets travaillés, ainsi que « la recherche permanente du produit d’exception, encadrés par les AOC signes d’authenticité et de sécurité alimentaire ».

vivre dans la nievre

© Nièvre tourisme

Si vous préférez les plaisirs de la table, et les belles bouteilles, pas de problème : sur cette terre de vignobles, ce ne sont pas les dégustations qui manquent ! Une trentaine de caves vous attendent pour découvrir – ou redécouvrir – le célèbre Pouilly-fumé, le Sancerre, ou les Coteaux-du-giennois. Le label Vignobles & Découvertes, mis en place en 2016, assure des prestations de qualité tant au niveau des visites, hébergements, restauration ou activités autour du vin, sur 120 points d’accueil.

La culture et les loisirs

Ne craignez pas de vous ennuyer le week-end si vous optez pour une installation dans la Nièvre : la vie culturelle locale y est intense. De nombreuses associations organisent régulièrement activités et événements. On ne s’étonnera pas donc pas qu’un quart des 210 000 nivernais soit bénévole dans les quelques 5 000 associations présentes sur le territoire, et ce dans tous les domaines de la vie courante (culture, sport, social, etc….).

De nombreux loisirs sportifs à disposition

Outre les loisirs nature, l’offre sportive est variée dans la Nièvre. On y retrouve de nombreuses infrastructures permettant la pratique de tous les sports usuels ou plus originaux, et certaines disciplines y sont pratiquées à haut niveau.

Les amateurs de ballon ovale apprécieront certainement de se joindre aux 7 000 spectateurs qui viennent encourager, dans un stade récemment rénové, l’USON Rugby Nevers, club professionnel qui joue les premiers rôles de seconde division professionnelle. Ils pourront aussi approcher les clubs de basket (de la Charité-sur-Loire) et de handball (Nevers) qui évoluent au niveau national.

Pour les autres, une salle d’escrime à disposition du club de la Botte de Nevers leur permettra peut-être d’atteindre l’excellence : cette salle a en effet vu l’émergence d’internationaux intégrant l’équipe de France comme Gauthier Grumier, plusieurs fois champion du monde et champion d’Europe, deux fois médaillé aux Jeux Olympiques. L’athlétisme est également présent dans le département, notamment à travers l’organisation du Top Perche, compétition indoor permettant d’accueillir les champions reconnus du saut à la perche comme Renaud Lavillénie.

vivre dans la nievre

Circuit Magny-Cours
© Nièvre tourisme

Enfin, last but not least, la Nièvre a été labellisée Terre de jeux 2024 dans l’optique de valoriser le territoire lors de la prochaine organisation des Jeux Olympiques en France, et le célèbre circuit de Nevers Magny-Cours promet lui des sensations fortes aux conducteurs de bolides comme aux fans de karting.

Une offre culturelle séduisante

Toutes les activités culturelles ne se concentrent pas à Nevers, même si la ville peut se targuer de proposer des représentations théâtrales, musicales, ou de danse dans un bâtiment (le « petit théâtre ») inscrit à l’Inventaire des Monuments historiques depuis 1993, présentant une architecture et une scénographie dite à l’italienne, et récemment rénové.

En effet, les collectivités territoriales se sont regroupées afin d’offrir un accès aux pratiques artistiques sur l’ensemble du département, y compris en zone rurale. Par exemple, la communauté de communes Amognes-Cœur du Nivernais (au cœur du département) promeut des interventions hebdomadaires de musiciens dans toutes les écoles du secteur concerné, pendant le temps scolaire, de la Moyenne Section de maternelle au CM2, et clôture chaque année scolaire avec le Festival de la Voix, durant lequel les écoliers se produisent en public. Une école de musique et de danse est également présente sur trois communes (Château-Chinon, Lormes et Montsauche-les-Settons) à l’est du département. De plus, la Maison de la culture de Nevers décentralise certains spectacles.

De nombreux lieux culturels maillent le territoire sur l’ensemble de la Nièvre, permettant la tenue de spectacles, festivals et diverses rencontres. Ainsi, le Théâtre des forges royales, à Guérigny (au nord de Nevers) accueille différents spectacles et organise (lui aussi !) un festival en été. A Corbigny, tout près du Parc naturel régional du Morvan, la Transverse reçoit dans ses murs des résidences d’artistes, des ateliers de pratique artistique, des rencontres professionnelles et publiques, entre octobre et mai. Le reste de l’année, cette scène ouverte aux arts publics organise en dehors de ses murs une programmation de spectacles « arts de la rue ». Autre lieu de spectacles, la salle Élodie à Sougy sur Loire (dans le sud du département) possède une si bonne acoustique que le chanteur Thiéfaine s’y est installé pour la préparation de sa dernière tournée.

Côté cinéma, l’association « Sceni qua non » permet la diffusion de films dans les zones rurales via un cinéma itinérant, ainsi que l’organisation d’un festival du film court.
Mais une offre culturelle digne de ce nom ne serait rien sans la possibilité de lire facilement. Pour ce faire, 37 bibliothèques et deux bibliobus itinérants permettent de renouveler l’offre des ouvrages à disposition du public.

Nevers
© Ville de Nevers

Événements et festivals rythment la vie dans la Nièvre

  • La Cité du mot, à la Charité-sur-Loire, organise tout au long de l’année des activités autour du mot, avec plusieurs temps forts : le festival Aux Quatre Coins du Mot au printemps, des activités tout l’été et le nouveau rendez-vous Grands Chemins à l’automne.
  • En mai, le Salon du livre à Nevers et à Cosne-Cours-sur-Loire invite illustrateurs, auteurs de BD, et 80 écrivains pour trois jours de dédicaces, de rencontres, d’ateliers, de remises de prix littéraires et d’expositions.
  • En juillet, à Nevers et dans les communes alentour, Les Zaccros d’ma rue est un festival qui, pendant une semaine, réunit 50 000 spectateurs qui viennent assister à environ 150 représentations d’une quarantaine de compagnies (arts de la rue).
  • Au début de l’automne, en octobre, le festival Blues en Loire offre une trentaine de concerts à La Charité-sur-Loire, Guérigny et Varennes-lès-Narcy.
  • Fin octobre, rock et musiques actuelles sont de sortie pendant trois jours pour le festival « Nevers à vif », qui prend place dans les bars de la ville, le théâtre municipal mais aussi le palais ducal. A noter que tous les concerts sont gratuits !
  • Un peu plus tard, en novembre, le D’Jazz Nevers Festival, manifestation à la dimension européenne qui accueille des artistes internationaux, se veut la « vitrine de la scène jazz actuelle dans toute sa diversité ». A cela s’ajoute la Saison D’Jazz Nevers Nièvre, une saison de concerts entre décembre et mai proposée, dans le prolongement du Festival, dans différents lieux de Nevers et du département de la Nièvre.
  • Toujours en novembre, le cinéma est à l’honneur à Cosne sur Loire avec le festival du cinéma français, Les Avant-Premières. Six films entrent en compétition, et tous sont bien évidemment en … avant-première !

Environnement et climat

De nombreuses grandes villes accessibles rapidement

La Nièvre est située au sud-ouest de la Bourgogne. L’autoroute A 77 permet de rejoindre Paris en 1h50. A 67 kilomètres à l’ouest de Nevers se trouve Bourges, dans le Cher. A l’est du département, il ne faut que 1h50 pour rejoindre Dijon (Côte-d’Or) depuis Château-Chinon, et une demi-heure de plus pour atteindre Besançon (Doubs). Depuis Cosne-sur-Loire, Auxerre est accessible en 1h20. Cette situation centrale permet donc d’accéder plutôt rapidement à plusieurs grandes villes.
Située sur les axes Paris – Clermont-Ferrand et Nantes – Lyon, la Nièvre se trouve à un carrefour ferroviaire qui permet de rejoindre en train :

  • Paris en 2 heures
  • Clermont-Ferrand en 1h30
  • Nantes en 4 heures
  • Lyon en 3 heures

Le maillage de TER est dense, il permet notamment de relier Tours, Bourges, Dijon, Montargis, Moulins…
A 1h30 de Nevers se trouve l’aéroport de Clermont-Ferrand et en à peine 2h, vous pouvez rejoindre celui d’Orly.

Vivre dans la Nièvre : le climat

Le climat de la Nièvre est aussi diversifié que ses paysages. Selon l’endroit où l’on s’installe, on bénéficiera d’influences continentales, méridionales ou océaniques. L’ensoleillement est plus important que dans le reste du pays au printemps, et le climat globalement plus sec. Pour nos lecteurs franciliens, la différence se fera clairement sentir !

vivre dans la nievre

La Nièvre
© Nièvre tourisme

Photo principale : Etang de Vaux et Baye @lezbroz – Teddy Verneuil
Dossier réalisé en partenariat avec Nièvre tourisme.